Pollin'Air : une nouvelle plateforme régionale pour prévenir des pics de pollens

Illustration. / © MAXPPP
Illustration. / © MAXPPP

Atmo présente sa nouvelle plateforme "Pollin'Air", qui permettra de suivre en temps réel l'arrivée et la progression de différentes types de pollens dans la région. 

Par Jeanne Blanquart

Il suffit d'une petite loupe pour observer les pollens... Florine fait partie des premiers contributeurs de la plateforme Pollin'air. Sa mission : surveiller la floraison des graminés, ces plantes que l'on trouve partout et qui sont particulièrement allergisantes en ce moment.
 
Pollin'Air : ne nouvelle plateforme régionale pour prévenir des pics de pollens
>> Un reportage de Simond Colaone, Laurent Navez et Bruno Weill.


"On nous donne la petite loupe, ensuite on a juste à venir regarder et voir à peu près à quelle photo la plante ressemble le plus", explique la bénévole. "On prend ensuite notre photo. Et si jamais on se trompe c'est pas très grave, ça peut arriver, mais derrière il y a quelqu'un qui valide les données."

Et ces informations sont ensuite rassemblées sur cette carte accessible à tous. Elle permet de connaître en temps réel l'arrivée de certains pollens et surtout de suivre leur progression. En fonction de la météo, une même plante ne fleurit en effet pas forcément au même moment d'un lieu à l'autre.

"Ça peut varier du Sud vers le Nord. Cette année par exemple on a remarqué que la pollinisation du bouleau a eu lieu ici 8 à 10 jours avant celle de Lille", précise Sylvie Taillant, analyste pollen. 

 

Avertir les personnes sensibles


Des informations importantes pour les personnes sensibles à certaines variétés de pollens, qui pourront enfin être alertées à temps. Dans la population, une personne sur quatre souffre du rhume des foins.

"Ça permet de sensibiliser les gens à cette pollution qui, si elle est traitée très tôt, est facilement guérissable", ajoute Jacques Patris, président d'Atmo Hauts-de-France. "Le gros problème aujourd'hui c'est que quand on va voir son médecin, c'est qu'on subit déjà un certain nombre de symptômes et il est déjà un peu trop tard."

Mais le succès de la plateforme Pollin'air dépendra surtout du nombre de contributeurs comme Florine, essentiels pour assurer une couverture fiable et précise de la région.


 

Sur le même sujet

Jeremy Lorca est tout seul pour ses vacances

Les + Lus