• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pollution : la population nordiste est “en danger” selon Sandrine Rousseau

© F3Nord
© F3Nord

La population nordiste est "en danger" si aucune mesure d'urgence pour lutter contre la pollution n'est prise, a estimé mardi Sandrine Rousseau, secrétaire nationale adjointe d'EELV. Elle plaide notamment pour la gratuité des transports lors des pics de pollution.

Par Jeanne Blanquart avec AFP

"C'est incroyable qu'on n'arrive pas à agir quand des villes comme Paris, Lyon ou Grenoble le font avec la mise en place de la circulation alternée ou différenciée ! Je me pose cette question de savoir si on compte autant qu'un Parisien, un Lyonnais...", a affirmé à l'AFP l'ex-tête de liste aux régionales 2015. Elle accuse les autorités, notamment l'Etat à travers le préfet, de ne pas prendre les mesures d'urgence nécessaires. "La pollution, ça fait des morts et ça fait autant de morts que l'alcool" a-t-elle ajouté sur notre plateau lundi soir.

Interview de Sandrine Rousseau - pic de pollution

Face à ce pic "sans précédent depuis trois ans" par sa durée, la préfecture du Nord a rendu obligatoire la baisse de 20 km/h sur les axes routiers, entre autres dispositions. Les mesures de contrôles routiers ont été renforcées, selon la préfecture, avec à la clé des amendes en cas de non respect de la réduction de vitesse. Sur la route pourtant, la majorité des automobilistes continuent à rouler aux vitesses habituelles...


La nécessité de mesures d'urgence


"Normalement à un niveau de pollution de 10 sur 10 comme on est aujourd'hui, il devrait y avoir des mesures d'urgence comme la gratuité des transports, la gratuité du transport résidentiel, la circulation alternée, des plans d'urgence pour les personnes à insuffisance respiratoire et personnes âgées, l'interdiction de circulation des poids-lourd dans toute la région. On devrait avoir une panoplie de mesures très fortes et au long court, or on n'a rien !", a ajouté Sandrine Rousseau.

Elle a affirmé que "les personnes qui vivent aujourd'hui normalement, qui ne sont pas au courant, se mettent en danger. Combien d'enfants vont faire du sport aujourd'hui ? C'est criminel de leur faire faire du sport aujourd'hui!", a-t-elle poursuivi.


L'ancienne vice-présidente du conseil régional Nord-Pas-de-Calais accuse également les élus locaux. "La circulation alternée est mise en place quand les élus le demandent, or là, personne ne le demande", s'étonne Mme Rousseau. La pollution atmosphérique, troisième cause de mortalité évitable, génère 48.000 décès prématurés par an en France, selon l'organisme Santé publique.

Sur le même sujet

Feu de chaume à Bettencourt-Saint-Ouen (80)

Les + Lus