• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pourquoi fume-t-on plus qu'ailleurs dans les Hauts-de-France ?

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Pour la première fois, Santé Publique France publie ses bulletins de santé dédiés au tabac à l’échelle régionale. Les Hauts-de-France se hissent sur la deuxième marche du podium des plus gros fumeurs.

Par Myriam Schelcher

Il existe de fortes disparités régionales concernant le nombre de fumeurs. Les Hauts-de-France se situent en deuxième position, juste derrière la région PACA, bien au-dessus de la moyenne métropolitaine. La région compte 30,5% de fumeurs (soit 1,3 millions de fumeurs dans les Hauts-de-France), sachant que la moyenne nationale s’élève à 26,9%

Les études ont été menées avec l’Inserm et l’OFDT. Les régions sont classées en 3 catégories :
  • la première rassemble les régions où la proportion de fumeurs de 18 à 75 ans est inférieure à la moyenne nationale
  • la seconde rassemble toutes les régions dans la moyenne
  • la troisième rassemble les régions où la proportion de fumeurs adultes est supérieure à la moyenne. On y retrouve 4 régions, dont les Hauts de-France.
 
 

Des données à associer aux inégalités de revenus et d’éducation


Education : en 2017, 35% des personnes ayant un niveau d’études inférieur au BAC fument dans les Hauts-de-France, tandis que ceux ayant un diplôme supérieur au BAC ne sont que 22% à fumer quotidiennement.

Revenus : en 2017, 40% du premier tercile (soit le tiers de la population régionale aux revenus les moins élevés) fume, contre 20% du troisième tercile.
 

Un impact sur la santé particulièrement fort chez les hommes de la région


Entre 2013 et 2015, chez les hommes, le taux de mortalité par cancer du poumon, cardiopathie ischémique et BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) s’élevait pour la région Hauts-de-France à 253,5 pour 100 000 habitants, taux supérieur de plus de 20 % à la moyenne nationale (200,5 pour 100 000 habitants).
 

Une tendance à la baisse


Dans la région, on essaie moins d’arrêter de fumer que partout sur le territoire. Dans les Hauts-de-France, 1 fumeur sur 5 a essayé d’arrêter de fumer en 2017, contre 1 fumeur sur 4 en moyenne à l’échelle nationale. A titre d’exemple en Ile-de-France, environ 1 fumeur sur 3 a tenté l’arrêt de la cigarette en 2017.

Néanmoins, les chiffres montrent une consommation à la baisse dans la région, comme partout sur le territoire national. On comptait 32,8% de fumeurs quotidiens dans les Hauts-de-France en 2016, contre 30,5% en 2017.
 

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus