• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Présidentielle : 6 candidats nés dans les Hauts-de-France, sous la Vème République

Le palais de l'Elysée / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Le palais de l'Elysée / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

L'élection présidentielle, c'est dans une semaine. La liste du dimanche vous propose cette semaine un voyage historique. A la découverte des candidats nés dans la région et qui se sont présentés entre 1958 et 2017. Il y en a 6. Vous les connaissez ?

Par France 3 Hauts-de-France

1. Charles de Gaulle (1958-1965)


Né à Lille, mariée à Yvonne Vendroux, une Calaisienne, le Général de Gaulle a toujours revendiqué ses origines ch'ti. Il est l'homme qui a institué la Vème République (1958) et en a été le 1er Président.
Charles de Gaulle - Campagne présidentielle 1965

Charles de Gaulle a été élu au suffrage universel indirect (collège électoral d'environ 80 000 grands électeurs composé des parlementaires, des conseillers généraux et de représentants des conseils municipaux) en 1958 puis au suffrage universel direct en 1965 avec 55,2% des voix devant François Mitterrand.
Affiches électorales du Général de Gaulle en 1965
Affiches électorales du Général de Gaulle en 1965
Charles de Gaulle est toujours considéré comme l'un des dirigeants français les plus influents de son siècle. Il a démissionné en 1969 à la suite d'un référendum dans lequel il avait engagé sa responsabilité personnelle. 

2. Albert Châtelet (1958)


En 1958, un 2ème candidat né dans la région s'est présenté à l'élection présidentielle. Albert Châtelet, né le 24 octobre 1883 à Valhuon (Pas-de-Calais) avait alors 75 ans. Il avait été désigné pour réprésenter l'Union des forces démocratiques, parti de gauche non-communiste de l'époquue. Il ne recueille que 8,46 % des voix des grands électeurs au cours de cette élection au suffrage universel indirect.
Albert Châtelet en 1958
Albert Châtelet en 1958
Deux lycées de Douai et Saint-Pol-sur-Ternoise, portent aujourd'hui le nom de cet ancien professeur de mathématiques et recteur de l'Académie de Lille.


3. Louis Ducatel (1969)


En 1969, Louis Ducatel se présente en candidat sans étiquette. Il se dit « radical-socialiste indépendant ». Né à Frévent (Pas-de-Calais) en 1902, cet ingénieur et entrepreneur peu connu des Français n'obtiendra qu'1,27% des suffrages. 
Allocution télévisée de Louis Ducatel en 1969


4. René Dumont (1974)


René Dumont, né en 1904 à Cambrai (Nord) est le premier candidat écologiste à l'élection présidentielle. Il se présente en 1974 et obtient 1,32% des voix. Malgré ce faible score, il reste considéré comme un père fondateur, une figue de l'écologie politique.

Son clip de campagne avait marqué les esprits en 1974. Il y expliquait ne pas avoir fabriqué d'affiches électorales, pour économiser du papier : "A quoi ça sert de montrer sa binette sur tous les murs de la ville ? C'est une grossière plaisanterie". René Dumont finit son clip en buvant un verre d'eau pour sensibiliser les Français au problème de la raréfaction des ressources. 

Clip de campagne de René Dumont en 1974


5. Frédéric Nihous (2007)


Né à Valenciennes en 1967, Frédéric Nihous a été le candidat des chasseurs (Chasse Pêche Nature et Traditions) en 2007. Il obtient alors 1,15% des voix. 

Clip de campagne de Frédéric Nihous en 2007

Frédéric Nihous a ensuite été président de Chasse, pêche, nature et traditions (CNPT) jusqu'en 2016. Il a opéré un rappochement avec Les Républicains. Candidat sur la liste de Xavier Bertrand, il est élu conseiller régional des Hauts-de-France fin 2015. 
 

6. Emmanuel Macron (2017)


Né à Amiens (Somme) en 1977, Emmanuel Macron est marié à Brigitte Trogneux avec qui il vit au Touquet (Pas-de-Calais). Il est donc le 6ème candidat né dans les Hauts-de-France à se présenter à l'élection présidentielle. Le premier issu de la Picardie. Les sondages à une semaine du scrutin le placent généralement en 2ème position et donc en passe de se qualifier pour le second tour. Il se présente sans le soutien d'un grand parti mais avec son propre lmouvement baptisé En marche!.

Clip de campagne d'Emmanuel Macron en 2017

 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus