Le prince Joachim, neveu du roi de Belgique, sanctionné en Espagne pour non-respect du confinement

L'administration espagnole a infligé une amende de 10.400 euros au prince Joachim de Belgique pour avoir violé le confinement en temps de  pandémie et rejoint sa compagne pour des fêtes en Andalousie, a-t-on appris auprès de la sous-préfecture de Cordoue mercredi.
Le prince Joachim de Belgique, en mars 2012.
Le prince Joachim de Belgique, en mars 2012. © BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP

Cette amende a été infligée au neveu du roi des Belges "pour avoir rompu le confinement, ce qu'il a par ailleurs reconnu", a indiqué une fonctionnaire de la sous-préfecture de Cordoue, dans le Sud de l'Espagne.

Cette sanction "lui a été notifiée et 10.400 euros lui sont demandés", a-t-elle ajouté.

Le prince de 28 ans - fils de la princesse Astrid et du prince Lorenz - avait "enfreint l'interdiction d'entrée" sur le territoire espagnol, "afin de participer à l'anniversaire de sa compagne", a rapporté une source à la sous-préfecture.

Au lieu de respecter une quarantaine de 14 jours après son arrivée à Madrid, il avait voyagé vers une propriété de Cordoue et participé à deux repas d'anniversaire de sa compagne, avec au moins 26 autres personnes, selon la même source.

 

"Imprudent"

 

Or les déplacements entre la région de Madrid et l'Andalousie étaient interdits - sauf aux personnes exerçant une activité essentielle - et les réunions n'étaient autorisées que jusqu'à 15 personnes dans cette province de Cordoue. 

La sous-préfecture lui reproche "un comportement imprudent" ayant conduit à confiner un grand nombre de personnes, dont des médecins, au détriment de l'intérêt général.

La source administrative s'est refusée à confirmer ou infirmer les informations de presse selon lesquelles le prince avait été contaminé par le nouveau coronavirus.

Joachim de Belgique "a 15 jours pour contester" l'amende, a précisé la sous-préfecture.

 

Une personne contaminée

 

Lui-même avait reconnu avoir enfreint le confinement lors d'un voyage dans la cité andalouse fin mai, après que le site d'information espagnol El Confidencial eut révélé l'affaire.

Ce média a publié un rapport de l'autorité de santé régionale signalant à la sous-préfecture "une personne qui avait voyagé depuis la Belgique" et "avait rencontré le 26 mai des amis et proches dans une résidence de Cordoue, avec 27 personnes au total".

Cette personne avait été testée positive au nouveau coronavirus, deux jours après cette réunion, selon ce rapport cité par El confidencial.

L'Espagne a entamé en mai un déconfinement qui doit s'achever fin juin. Le pays reste parmi les plus endeuillés au monde par la pandémie, avec plus de 27.000 morts.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société belgique international