CARTE. Qualité des eaux : quelles sont les spots de baignade les plus propres en Picardie ?

Comme chaque année, l'ARS et l'Agence de l'eau dévoilent la carte des eaux de baignade. Si la qualité est qualifiée de "bonne" en Picardie, deux lieux restent problématiques : l'Etang de l'Isle à St-Quentin où la qualité des eaux est "insuffisante"et le Crotoy où la baignade est toujours interdite.

À Fort Mahon, la qualité des eaux de baignade est qualifié d'excellente
À Fort Mahon, la qualité des eaux de baignade est qualifié d'excellente © FTV

"On peut dire que la qualité de l'eau est bonne en Picardie", explique Cathy Celary, de l'Agence de l’Eau Artois-Picardie. Sur les huit spots de baignade en Baie de Somme, cinq sont même de qualité excellente. 

Chaque année avant l'été, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et l'Agence de l'Eau Artois-Picardie, sous l'égide du ministère de la transition écologique, dressent la carte de leurs évaluations sur la qualité des eaux de baignade. Cette carte se base sur une moyenne des analyses des quatre dernières années avec :

 

Ces analyses évaluent à la fois la pollution microbiologique des eaux de baignade et sa qualité tel que le pH, la couleur de l'eau ou encore la présence de déchets flottants. 

Pour évaluer la qualité des eaux de baignade, entre 10 et 18 prélèvements ont été réalisés en 2019 sur chacune des zones de baignade en mer et entre 6 et 9 prélèvements pour les sites de baignade en eau douce. 

Baignade toujours interdite au Crotoy

Comme l'année dernière, il est interdit de se baigner sur les plages du Crotoy. Les analyses de l'eau, a révélé une qualité de l'eau "insuffisante" pour la septième année consécutive. Au bout de cinq année consécutive la baignade est interdite. 

Dans l'Aisne, la qualité de l'eau de l'étang d'Isle à Saint-Quentin est jugée insuffisante pour la quatrième année consécutive. 

Retrouvez ici la carte interactive de la qualité des eaux de baignade sur l'ensemble de la France.

Comment les contrôles sont-ils effectués ?
  • Pendant la saison balnéaire, généralement entre le 15 juin et le 15 septembre, les agents de l'Agence Régionale de Santé (ARS) réalisent des prélèvements dans les eaux de baignade.
  • Les échantillons sont analysés par des laboratoire agréés, qui évaluent la contamination fécale de l'eau en mesurant la présence de deux types de bactéries : les Escherichia coli et les entérocoques instestinaux. 
  • Plus ces germes sont présents en quantité importante, plus le risque sanitaire augmente. En cas de contamination anormale, une enquête est réalisée en lien avec l'ARS. 
  • Le contrôle est également visuel : les agents surveillent la présence de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter