Quand l'élection présidentielle 2017 s'est jouée au Salon de l'agriculture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts .

Depuis 55 ans, les présidents de la République vont au salon de l’agriculture pour séduire le monde agricole et la France qui s’y déplace. Cette année, Emmanuel Macron veut battre le record de présence de François Hollande. En 2017, c’est là que s’est jouée la Présidentielle.


Qui aurait cru le 25 février 2017 que Marianne entamerait un lifting dans la plus grande ferme de France ? Au milieu des veaux, vaches, cochons, couvées, la République a amorcé un coup de jeune jusqu’à paraître avoir 39 ans.
On est à 2 mois du 1er tour de l’élection présidentielle et 3 candidats caracolent en tête des sondages. Marianne hésite alors entre simplement changer de costumes, se teindre en blonde ou partir à l’aventure avec un quasi-inconnu…
L’adage voulant que les voyages forment la jeunesse, on aurait pu se douter du choix que Marianne allait faire. Mais cette vieille et néanmoins encore très jolie dame a décidé de nous surprendre…et de faire de l’édition 2017 du salon de l’agriculture un condensé des meilleurs épisodes de toutes les télénovelas existantes.

Un électorat à séduire


Et c’est au milieu des bottes de paille du salon de l’agriculture qu’elle fait son choix. Et ses prétendants le savent bien : séduire les agriculteurs français, c’est accéder à l’anti-chambre de Marianne. Ils représentent quand même 8% de la base électorale. Ils peuvent faire ou défaire un Président. Alors s’il faut aller flatter de la croupe pour conquérir la République, qu’à cela ne tienne, les candidats y vont…

Les labours du FN


La première des 3 plus sérieux prétendants à se rendre au salon de l’agriculture, c’est Marine Le Pen, le lendemain même de l’ouverture. Un timing symbolique : n’est-elle pas la première dans les sondages pour le 1er tour ?  Il faut dire que lors des Régionales en 2015, le Front National a largement labouré le terrain, affichant des résultats historiques. Et c’est dans la campagne française que la petite graine plantée par le FN semble avoir le mieux germer. En 2 ans, elle a même bien poussé : 35% des agriculteurs pourraient voter pour elle à la Présidentielle. Un succès qui n’est pas démenti au SIA : la blonde du Nord attire les foules.



Tempête en vue pour Fillon


Les deux autres prétendants de Marianne ont choisi le même jour pour venir faire leur tour de charme. Mercredi 1er mars, le Républicain François Fillon, est attendu dès potron-minet pour la traite du matin. Mais le lait a le temps de cailler : François Fillon n’arrive pas…
Il faut dire que depuis plusieurs semaines, il est un peu ralenti par une histoire d’emploi fictif au profit de son épouse Pénélope. Mais ne répondant qu’aux sirènes de la République, il reste en lice malgré les vents et les marées qui commencent à pointer à l’horizon. Au Salon de l’agriculture, personne ne voit venir la vague qui s'annonce et va changer le courant de cette campagne présidentielle.



Le tournant de la campagne


Personne dans son équipe, même pas son attachée de presse, ne sait où il est…
C’est que la Justice a décidé de mettre son grain de sel dans les atermoiements sentimentaux de La République : François Fillon confirme ce jour qu’il va probablement être mis en examen pour «détournement de fonds public», «complicité et recel de détournement de fonds publics», «complicité et recel d’abus de bien sociaux», et «manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique». La Justice compte même le convoquer devant un juge.

Après avoir annulé sa venue, le porte-drapeau de la droite arrivera finalement avec plusieurs heures de retard au salon de l’agriculture. Mais la fête n’y est plus vraiment.
Et si Marianne avait jsuque là les yeux de Chimène pour le Sarthois, c’est un peu trop pour elle. D’autant que François Fillon s’accroche à sa place de prétendant.


L’éclosion de Macron


Et pendant ce temps, le coup de cœur de la République trace son sillon : Emmanuel Macron, tout sourire, arpente le même jour les allées du salon de l’agriculture. Lui que personne ne connaissait vraiment il y a encore quelques mois. Il fait valoir qu’il vient de l’une des plus grandes régions agricoles de France. Et même si ses partisans ne se bousculent pas dans les allées du Salon une fois les curieux satisfaits, il n’est plus une simple attraction. Il a gagné ses galons de candidat. Pour preuve, il reçoit un œuf sur la tête !!

Et Marianne, après lui avoir fait les yeux doux, lui ouvrira ses bras deux mois plus tard.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité