RC Lens : l'Ivoirien Charles-Kader Gooré confirme son intérêt pour le club

Publié le Mis à jour le
Écrit par YF

L'homme d'affaires ivoirien Charles-Kader Gooré a confirmé ce mercredi dans Jeune Afrique son intérêt pour le Racing Club de Lens qu'il souhaiterait racheter avec le soutien de fonds omanais.

"Le profil de Lens me séduit, c’est un club où sont passés de nombreux Africains, notamment Ivoiriens", a confié Charles-Kader Gooré à Baudelaire Mieu, journaliste à Jeune Afrique, qui suit de très près le dossier depuis deux semaines. "De plus, qu’un Africain investisse avec des fonds arabes dans cette région qui vote Front national serait tout un symbole". C'est la première fois que l'homme d'affaires ivoirien s'exprime dans un média au sujet de son projet de reprise des Sang et Or. "Il ne s’agit pas de faire un coup, mais de monter un véritable projet sportif pour une durée supérieure à cinq ans", ajoute le businessman africain photographié début mars au Stade Bollaert-Delelis avec un maillot lensois floqué à son nom.



Âgé de 47 ans et diplômé de l'école polytechnique de Lausanne en Suisse, Charles-Kader Gooré dirige un groupe d'investissement qui porte ses initiales, CKG. Il oeuvre dans le négoce de matières premières et agricoles (pétrole, blé), l'immobilier, le BTP, l'agroalimentaire et les engrais mais ses affaires ont souffert il y a quelques années de la chute de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, dont il était très proche. Ses entreprises en Côte d'Ivoire lui ont été confisquées. "Être pro-Gbagbo m’a été très préjudiciable, mais j’ai réussi à me reconstruire. Et je prie tous les jours pour le président Alassane Ouattara, car le fait que je sois parti du pays m’a ouvert beaucoup de portes", déclare-t-il avec humour dans Jeune Afrique. Persona non grata dans son pays, l'homme d'affaires a su en effet rebondir à l'étranger, au Ghana, en Guinée et au sultanat d'Oman, où il a lancé une chocolaterie avec le soutien du fonds souverain local. 

Oman Air et Bank Muscat annoncés comme partenaires

C'est d'ailleurs avec des fonds omanais qu'il souhaite investir à Lens. Selon Jeune Afrique, Charles-Kader Gooré aurait pour partenaire l’Autorité publique pour la promotion des investissements et le développement des exportations (Paiped) d’Oman, dont il représente déjà les intérêts en Afrique de l'Ouest. Il serait aussi accompagné de deux gros sponsors : la compagnie aérienne Oman Air, comme nous l'évoquions déjà la semaine dernière, et  Bank Muscat. D'après notre confrère Baudelaire Mieu, un accord serait d'ores-et-déjà trouvé avec Gervais Martel mais il reste encore à finaliser ce rachat. "L’opération pourrait être bouclée avant la fin avril, pour permettre au RC Lens de réussir son examen de passage devant la DNCG en mai", avance-t-il dans son article sans évoquer toutefois la position d'Hafiz Mammadov, l'actuel actionnaire majoritaire du RC Lens, sur cet éventuel rachat.


"L’impression que me donne ce monsieur (Charles-Kader Gooré NDR) jusqu’à présent est celle de quelqu’un de tout à fait rationnel qui avance de manière méthodique", nous a confié lundi l'avocat Didier Poulmaire, consulté dans la mise en place de ce projet mais qui ne fait pas partie toutefois du premier cercle de l'homme d'affaires ivoirien. "Moi j’ai rappelé l’histoire de Lens, j’ai rappelé le contexte. Il y a eu ce week-end toute une série de réunions entre eux auxquelles je ne participais pas. J’attends d’être à nouveau recontacté pour pouvoir les revoir et voir comment on avance." Charles-Kader Gooré est-il aujourd'hui le seul candidat en lice pour racheter les Sang et Or ? Un doute subsiste puisque Gervais Martel avait plutôt évoqué la piste d'un repreneur "européen", fin mars, à Philippe Pernet, le président du 12 Lensois, la principale association de supporters. Selon le président du RC Lens, un accord devait même aboutir avant le 15 avril... c'est-à-dire ce vendredi. "A ma connaissance il n’y a pas d’autres repreneurs. Mais à ma connaissance seulement…", nous a répondu lundi Didier Poulmaire. De son côté, Charles-Kader Gooré se serait aussi intéressé au club anglais de Brighton and Hove Albion, actuel 3e de Championship (2e division) et candidat à la montée dans la très lucrative Premier League.