Le RC Lens, leader de Ligue 2, part favori ce vendredi soir dans le derby contre le VAFC

Valenciennes attend ce vendredi soir les leaders lensois (en noir et vert). / © MAXPPP
Valenciennes attend ce vendredi soir les leaders lensois (en noir et vert). / © MAXPPP

Les Lensois, en tête de la Ligue 2, se déplacent en favoris chez leurs voisins valenciennois, ce vendredi soir, pour le derby régional, dans le cadre de la 16e journée du championnat.

Par YF avec Jean-Marc Devred

Pour Gaëtan Robail, passé cet été de Valenciennes à Lens, ce derby a un goût très particulier. "(Valenciennes) est le club qui m'a lancé dans le monde pro mais maintenant, je suis au Racing et comme on dit, un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne", a déclaré mercredi l'attaquant des Sang et Or, en conférence de presse.

Pour son entraîneur, Philippe Montanier, qui a dirigé les deux équipes, c'est aussi un moment particulier de la saison. "L'événement suffit en lui-même. Il n'y a pas besoin de faire de longs discours, tout le monde sait l'importance que ça a. On a envie de remporter la supériorité régionale le temps d'un match".

Au tableau de la Ligue 2, Lens est en position nettement supérieure pour le moment. Les Artésiens occupent occupent la première place avec 11 points d'avance sur leurs voisins hennuyers, 11e du classement.  
 
Le RC Lens, leader de Ligue 2, part favori dans le derby contre le VAFC
Reportage de Jean-Marc Devred, Sergio Rosenstrauch et Jean-Pascal Crinon.
 

Valenciennes croit en ses chances


Mais requinqués par leur victoire à Orléans la semaine dernière, les Valenciennois comptent bien déjouer les pronostics ce vendredi soir. Comme la saison dernière, quand ils avaient battu les Lensois 4-2 à domicile.

"Depuis que je suis arrivé à Valenciennes, on ne fait que me parler du (derby), il n'y a pas une semaine où on en parle pas", témoigne Maxime Spano-Rahou qui a rejoint les Rouge et Blanc l'été dernier. "On sait que c'est un match important, pour les joueurs et les supporters. Donc on a coeur de faire vraiment un gros match et de l'emporter".
 

"On joue le leader, on joue le plus gros budget de la division, on joue une équipe qui est dans une très grosse dynamique", reconnaît le coach valenciennois Olivier Guégan. "Après, nous, on construit notre saison".  
 

Appel à l'apaisement entre supporters


La saison dernière, le derby Valenciennes-Lens avait été émaillé de nombreux incidents, à l'extérieur comme à l'intérieur du stade, où des supporters lensois avaient arraché près de 600 fauteuils de leur tribune pour les lancer sur la pelouse. Quatre Valenciennois avaient été condamnés en justice, dont un à six mois de prison ferme. Trois Lensois avaient écopé de peines avec sursis. 

Un important dispositif policier est prévu ce vendredi soir pour empêcher les dérapages. Un arrêté préfectoral interdit aux Lensois d'effectuer une fanwalk, une marche en cortège, en ville.

Certains supporters ont également appelé au calme, de leurs côtés, sur les réseaux sociaux, en mémoire notamment de Daniel Leclercq, décédé la semaine dernière, qui fut une figure très importante des deux clubs.
 

Les spectateurs du Stade du Hainaut seront invités ce soir à rendre hommage au "Druide" en brandissant chacun un poster à son effigie. Le coup d'envoi du match sera donné à 20h.
 

Sur le même sujet

Les + Lus