Le RC Lens en National ? Cinq signes inquiétants

"Si on descend en National, le club peut disparaître", affirme Sikora. Alarmiste ? Réaliste ?

Par EM

1. Eric Sikora, alarmiste


Après la défaite de ce lundi soir face à Bourg-Péronnas, Eric Sikora (qui a été confirmé par Arnaud Pouille pour la saison prochaine) n'a pas caché son désarroi, son inquiétude même si elle est accompagnée de détermination. "Si on descend en National, le club peut disparaître", a-t-il lâché. Avant d'ajouter comme pour essayer de rassurer : "Je n’ai pas senti de joueurs qui avaient envie de lâcher. Certains ont pris la parole, c’est le gage d’un groupe qui ne lâche pas."

Conférence de presse RC Lens - FBBP


2. Des supporters acides


Plus d'une bonne dizaine de banderoles, avec des slogans moqueurs, parfois méchants ou hostiles. Tous dirigés contre les joueurs, "des chèvres", des "zéros". Jamais sans doute on avait vu ça à Bollaert. L'action était préméditée. Et le scénario du match n'a fait que glacer un peu plus l'ambiance. 



Et ces banderoles avaient été précédées d'un tract distribué avant le match, tout aussi cinglant : « Le Racing, ce n’est pas ceux qui passent leur temps à nous mentir, ce n’est pas ce troupeau de chèvres sur le terrain. »


Cette ambiance peut-elle contribuer à aggraver la situation sportive du club ? Oui, si elle perdure, laisse entendre Eric Sikora qui a vu ses joueurs paralysés par la pression du public. "Je peux me mettre à leur place, comprendre leur désarroi, leur impatience de retrouver des résultats, une belle équipe mais aujourd’hui nous sommes dans une situation très difficile et nous avons besoin de ces gens qui ont toujours été derrière l’équipe, sauf aujourd’hui. Et on voit que quand on ne l’a pas, derrière nous, qu’il chambre, c’est dur de pouvoir s’exprimer librement et tenter des choses."

Par ailleurs, le RC Lens a annoncé ce mardi l'annulation des séances de dédicace et autres événements publics jusqu'à nouvel ordre.

 

3. Un classement peu rassurant


Le RC Lens est désormais 15ème du classement de Ligue 2. Avec 3 points d'avance sur le 18ème Nancy. C'est mieux que rien mais c'est peu sachant notamment que le prochain match des Lensois est un déplacement à Reims, le leader qui gagne tout...
 


Nancy, adversaire direct est également au programme des prochaines semaines. Les prochains matchs s'annoncent donc chauds et capitaux. Loin d'une fin de saison en roue libre. Il manque au moins 9 points au RC Lens pour assurer son maintien. 9 points en 9 matchs. 

A noter que le dernier match de la saison se déroulera face à Auxerre. 20 ans exactement après la conquête titre de champion de France en 1998, au Stade de l'Abbé Deschamps. 
 

4. Un jeu médiocre


Après une bonne période fin 2017, le RC Lens est peu à peu retombé dans ses travers. Les Lensois n'ont pris 10 points sur les 10 derniers matchs. Un rythme qui leur permet tout juste d'être non-relégable. 

Mais certains joueurs eux-mêmes sont inquiets du niveau de jeu proposé : « On s’est mis tout seul dans cette situation, c’est à nous de prendre nos responsabilités et de se battre jusqu’au bout, analysait ce lundi Frédéric Duplus. On est un peu timides sur le terrain. Perdre chez nous, contre un concurrent direct et avec aussi peu de production de jeu…c’est merdique ! On va prendre nos responsabilités et sauver le club, on a ce qu’on mérite par rapport à nos performances. Les supporters ont raison de ne pas être contents, on a ce qu’on mérite dans la vie. »

RC Lens - FBBP 01 (0-1) - Résumé - (RCL - BBP)

 


5. Une saison cauchemardesque


7 matchs sans victoire pour commencer, un changement d'entraîneur, de directeur sportif, une élimination en Coupe de France alors qu'une finale semblait envisageable... Cette fin de saison qui inquiète, ce spectre de la descente en National, arrive à l'issue d'une saison déjà très compliquée... Il ne faudrait surtout pas qu'elle se termine mal. 
 


Pour terminer sur une notre un peu plus rassurante, selon les statistiques de Fabien Torre, maître de conférence à l'université de Lille, le RC Lens a actuellement 8% de chances (statistiques) de finir dans les 3 derniers. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus