• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : silence radio après le nouveau passage devant la DNCG

Gervais Martel ne s'est pas exprimé après cet énième rendez-vous avec la DNCG. / © MaxPPP
Gervais Martel ne s'est pas exprimé après cet énième rendez-vous avec la DNCG. / © MaxPPP

Le Racing Club de Lens n'a pas communiqué lundi soir à l'issue d'une nouvelle audition à Paris devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG). Le président, Gervais Martel, souhaite obtenir le feu vert du gendarme financier pour recruter un renfort offensif avant la clôture du mercato.

Par YF

C'est devenu une habitude après chaque audition devant la DNCG, au siège parisien de la Ligue de Football Professionnel (LFP). Le RC Lens et son président Gervais Martel n'ont pas souhaité communiquer. Le club artésien s'est de nouveau présenté lundi devant "le gendarme financier" pour obtenir le droit de recruter un attaquant en renfort avant le 1er février, date de clôture du mercato d'hiver. En juin dernier, la DNCG avait imposé à Lens une masse salariale encadrée, lui interdisant de recruter "à titre onéreux", ce qui a contraint le club à ne prendre que des joueurs en prêt ou libres de tout contrat. Jusqu'à présent, l'instance n'avait pas donné son feu vert pour une nouvelle recrue mais Gervais Martel semble s'être déplacé à Paris avec de nouveaux arguments dans sa besace.

Deux départs actés et une vente ?

Selon L'Equipe, les économies de salaires liées aux départs de l'attaquant Christian Bekamenga​ (prêté par Troyes qui l'a reprêté à Metz) et du défenseur Stéphane Besle (probablement vers la Suisse) pourraient permettre l'arrivée d'un nouvel attaquant. D'après le site MaLigue2.fr, l'objectif prioritaire serait d'obtenir le prêt du jeune joueur du PSG Jean-Kevin Augustin. Mais le club de la capitale vient de rejeter une même demande formulée par Tottenham en Premier League. Les noms de Fernando Aristeguieta (Nantes) et Faneva Andriatsima (Créteil) circulent également.

Mais le RC Lens doit surmonter un autre obstacle avec des besoins en trésorerie d'au moins 5 millions d'euros d'ici la fin de la saison. Les Sang et Or étant sortis des clous budgétaires qui leur étaient fixés, la DNCG peut donc légitimement exiger de nouvelles garanties financières pour autoriser le club à se renforcer. Cela passera-t-il par la vente d'un joueur lensois ? Selon L'Equipe​, l'Atletico Madrid était disposé récemment à acheter dès cet hiver Jean-Philippe Gbamin et à le laisser 6 mois à Lens sous forme de prêt. L'interdiction de recrutement qui frappe le club madrilène, coupable d'avoir enfreint la réglementation sur les transferts de joueurs mineurs, ne débute en effet que l'été prochain. Une même opération menée l'hiver dernier avec Dimitri Cavaré (vendu à Rennes au dernier jour du mercato) avait déjà permis à Gervais Martel de sauver les meubles jusqu'à la fin de la saison.


Un représentant de l'Atletico avec Martel ?

Mais l'élément le plus déterminant dans la balance serait sans aucun doute une avancée concrète sur une éventuelle reprise du RC Lens. L'offre d'achat du Belge Grégory Maquet (Century 21 Bénélux) est pour le moment au point mort, Hafiz Mammadov - l'actionnaire majoritaire des Sang et Or - n'ayant pas donné suite aux demandes de rendez-vous pour entamer les négociations. L'Atletico Madrid se serait récemment positionné mais son président, Enrique Cerezo, a démenti devant des journalistes espagnols un projet de rachat tout en indiquant : "nous allons les aider du mieux que nous pouvons".

D'après Le Parisien / Aujourd'hui en France, un représentant du club madrilène aurait accompagné Gervais Martel lundi à la DNCG, mais rien ne serait signé et aucune garantie concrète n'aurait pu être apportée au "gendarme financier". Jusqu'à présent, le président lensois avait brandi l'offre de Grégory Maquet pour tenter d'obtenir la clémence de la DNCG. Il semble désormais jouer une nouvelle carte avec l'Atletico. Reste à savoir si l'instance a été convaincue par ce nouveau revirement... 

A lire aussi

Sur le même sujet

Je t'aime à l'européenne : l'Europe et nous (épisode 5/5)

Les + Lus