Régionales 2021 Hauts-de-France. Xavier Bertrand conforté, le RN défait, gauche et écologistes de retour à l'assemblée

Vainqueur des régionales, Xavier Bertrand relance sa campagne présidentielle. En seconde position, Sébastien Chenu (RN) reconnait sa défaite mais regarde aussi vers 2022 pour son parti. Karima Delli, la gauche et les écologistes veulent peser sur le débat. Reste à tirer les leçons de l'abstention.

Les résultats du second tour des régionales en Hauts-de-France à peine connus, s'ouvre déjà la campagne de la présidentielle.
Les résultats du second tour des régionales en Hauts-de-France à peine connus, s'ouvre déjà la campagne de la présidentielle. © Frédérick Giltay / FTV

L'abstention est la grande gagnante du second tour dans les Hauts-de-France. Avec 66,8% contre 67,2% au premier tour, le constat est clair : il n'y a pas eu de sursaut de participation. Pas de fête des pères pourtant ce dimanche, ni d'intempéries, et malgrè tout les électeurs ont boudé le scrutin. Conséquence, quel que soit le résultat des têtes de liste, leur base électorale est plus faible qu'il y a 6 ans. Ce dimanche soir les candidats ont affirmé en tirer les leçons. Leurs réponses seront-elles à la hauteur de la crise de la démocratie locale ? La question de la représentativité des élus est plus que jamais à l'ordre du jour.

Xavier Bertrand en route pour la présidentielle, champion de la droite ?

Premier enseignement : Xavier Bertrand a réussi son pari. Avec 52,37% des voix dans sa région des Hauts-de-France, selon les résultats définitifs, il est confortablement réélu au soir du second tour. La route de la présidentielle est donc dégagée, rappelons qu'en cas de défaite il avait annoncé son retrait de la course. Mais avec ce score il ne sera pas le mieux élu à droite. Il est devancé par un autre candidat potentiel, Laurent Wauquiez (LR), qui lui obtient 55,17 % des suffrages (source ministère de l'Intérieur). En Ile-de-France, Valérie Pecresse atteint 46% selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions.

Selon un sondage du même institut réalisé les 25 et 26 juin derniers pour comprendre le vote des Français au second tour, 48% d'entre eux estimaient que Xavier Bertrand sortait renforcé à l'issue du 1er tour des élections régionales en Haut-de-France, loin devant Valérie Pécresse (39%) et Laurent Wauqiez (37%). Ce pourcentage explose chez les sympatisants LR pour atteindre 76%. Le vainqueur de ces élections dans la région est ainsi conforté dans sa stratégie de double campagne.

Si Xavier Bertrand n'accentue pas son leadership à droite, à la question, si le 1er tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain et si vous aviez le choix entre ces trois candidats, c'est lui qui rassemblerait le plus de suffrages avec 18%. Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez obtiendraient tous les deux 13% des intentions de vote. Selon ce sondage, la tête de liste de la droite dans les Hauts-de-France est aussi la personnalité politique d'opposition la mieux placée pour capter, en même temps, les voix d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.

Sébastien Chenu et le RN n'ont pas mobilisé leur électorat

Où sont passés les électeurs du Rassemblement national ? L'électorat populaire et jeune du parti de Marine Le Pen ne s'est pas retrouvé dans la candidature de Sébastien Chenu. Ces élections sont clairement un rendez-vous manqué et pourtant le candidat n'y voit pas de défaite personnelle. Si la prime au sortant a clairement joué, le Rassemblement national lui aussi regarde volontiers vers 2022. Le vrai rendez-vous pour lui c'est l'année prochaine et la présidentielle. Nul doute que la personnalité de la présidente du RN changera la donne, la figure du chef reste fondamentale pour mobiliser les troupes.

Karima Delli et la gauche unie de retour dans l'assemblée régionale, quelle opposition ?

La gauche et les écologistes font leur retour dans l'hémicycle et Karima Delli a le sourire. Même si la tête de liste s'interroge sur la manière de pratiquer la politique à l'avenir, elle espère peser demain sur le débat régional. Elle annonce une opposition forte mais constructive et surtout qui parlera d'une seule voix. Les Hauts-de-France était la seule région en France à proposer aux électeurs une liste d'union de la gauche et des écologistes dès le premier tour. L'enjeux pour les futurs élus est désormais de démontrer la réalité de leur convergence au quotidien et la capacité à constituer un groupe unique serait un premier gage donné aux électeurs.

En conclusion Xavier Bertrand peut imposer sa marque sur ces élections. "Fidèle à une certaine idée de la France" c’est ainsi qu’il s’exprime après avoir remercié ses électeurs. Le futur président réélu de la région joue clairement la carte de l’héritage gaulliste en se positionnant dans la course à l’Elysée. Mais "sur ces terres des Hauts-de-France" quel président sera-t-il ? Nul doute qu’il peut d’ores et déjà se réjouir d’avoir désormais une double opposition, à sa droite et à sa gauche. Les renvoyant dos à dos, balayant les critiques, il trace sa route et s'adresse désormais directement à ses futurs électeurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021