Rencontre avec un Beauvasien directeur d'un hôtel Trump

Originaire de Beauvais et citoyen américain depuis 6 ans, Mickaël Damelincourt dirige l'hôtel Trump de Washington. C'est aussi un fervent admirateur du nouveau président américain.

 
Pour sa couverture de l'élection présidentielle américaine, nos confrères de France 2 sont allés à la rencontre d'un Beauvasien qui dirige un des luxueux hôtels Trump, à Washington. 

Ce père de trois enfants affirme que pour lui, Donald Trump est un mentor. À en croire le français, le Trump politique, virulent, n'est pas le même lorsqu'il revêt son costume d'homme d'affaire. Donald Trump "était là il y a quelques mois, au milieu de la campagne présidentielle. On marchait en bas dans les sous-sols, et il a réussi à trouver un défaut de fabrication de construction que je n'ai jamais vu [...] donc même au milieu d'une campagne présidentielle, c'est quelqu'un qui a bâti énormément de bulding. [...] Il n'a pas piqué de colère, il nous a juste donné une bonne leçon."

Donald Trump est un mentor pour moi


Face à cette nouvelle élection, le Beauvaisien affirme qu'"il n'y a pas de peur à avoir", "c'est quelqu'un que je connais personnellement, il sait s'entourer des bonnes personnes pour faire le job", a ajouté Michaël Damelincourt avec son accent américain, sans doute acquis avec les années.


Trônant au sommet de ses tours de luxe ou sur le fronton de casinos, ornant des pièces de boeuf ou des chemises, la marque Trump a longtemps servi les intérêts du magnat de l'immobilier, lui permettant d'amasser une fortune de plusieurs milliards de dollars.

Mais l'ancienne star de télé-réalité a changé de statut : après avoir incarné une clinquante success story, il a mené une campagne pour la Maison Blanche clivante qui a probablement fait fuir certains de ses clients, échaudés par ses diatribes contre les femmes, les militaires ou les Mexicains.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique