Réouverture des lieux culturels ce mercredi 19 mai dans les Hauts-de-France, une date tant attendue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Defurne
Les cinémas ne pourront accueillir que 35% de leur capacité.
Les cinémas ne pourront accueillir que 35% de leur capacité. © Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP

Musées, expositions, salles de cinéma... Ce mercredi 19 mai marque la réouverture des salles de spectacles en France. Dans les Hauts-de-France, de nombreux lieux culturels sont prêts à accueillir du public. 

Le monde de la culture peut enfin pousser un grand "ouf", ce mercredi 19 mai. Les musées, les monuments, les théâtres et les salles de cinéma rouvrent leurs portes ! Un soulagement teinté de joie et d’impatience de pouvoir enfin, après des mois de fermeture accueillir le public.

Musées, expositions...

Alors si confortablement installés dans votre canapé, vous aviez quelque peu perdu l’habitude d’écumer les lieux culturels, voici un petit florilège de ce qui vous attend dès ce mercredi et qui devrait vite vous redonner le goût des sorties dans notre région. 

Et pour commencer direction les musées et expositions qui, même si ils doivent respecter  une jauge de 8m² par client et un protocole sanitaire, sont impatients de retrouver leur public. 

Le Louvre-Lens est impatient de retrouver ses visiteurs 

Comme l’explique Marie Lavandier directrice du Louvre Lens : "Cette période nous a permis de démontrer nos capacités d’adaptation pour garder le lien avec nos visiteurs dans ce contexte de fermeture. Mais le musée est avant tout un lieu de rencontres, il n’a de sens qu’en présence de ses publics pour partager, pour s’émerveiller, apprendre et découvrir ensemble."

Et ce mercredi au Louvre Lens, les premiers visiteurs à pouvoir venir s’émerveiller des différentes collections du musée seront les scolaires. Dès ce mercredi, l’accès leur est en effet exclusivement réservé tous les matins, les après-midi sont, elles, ouvertes au grand public de 12h30 à 18h et toute la journée les samedis et dimanches aux horaires habituels, de 10h à 18h.

Un choix qui s’explique pour un meilleur confort de visite, durant laquelle il sera possible de découvrir la grande exposition temporaire Les Tables du pouvoir. Elle offre un grand voyage au travers des repas des puissants, de l’Antiquité orientale et ses repas offerts aux dieux, aux dîners d’États d’aujourd’hui, en passant par les tables grecques, royales et médiévales. 

Une exposition pour Marie Lavandier, la directrice du Louvre Lens, qui en  "en cette période complexe, où chacun est privé de ces moments de partage essentiels, résonne comme un espoir et vient célébrer la joie de retrouvailles avec les visiteurs, avec chacun d’entre vous". 

Les visiteurs pourront également découvrir l’évolution de La Galerie du temps, qui s’enrichit de 18 œuvres du musée du quai Branly – Jacques Chirac, lesquelles entrent en dialogue avec les 228 chefs- d’œuvre du musée du Louvre

Enfin, elle pousse davantage encore les frontières – géographiques, temporelles et artistiques – pour permettre à chacun d’enrichir sa conscience du monde et de soi, en accueillant une fresque photographique de Pascal Convert, représentant les falaises de Bâmiyân et leurs Bouddhas géants, en Afghanistan, détruits par les talibans en 2001. 

Le LaM de Villeneuve d'Ascq a lui aussi hâte de retrouver son public

Il propose deux nouvelles expositions dès ce mercredi "Dénouement" qui propose de se pencher sur l'œuvre de l’artiste argentin Guillermo Kuitca , l'une des figures centrales de la création en Amérique Latine. 

Le LaM invite cet artiste à déployer plus de quarante ans de création à travers des ensembles d’œuvres (dessins, peintures, installations) dont la plupart n’ont jamais été montrées en Europe.

Autre figure majeure, mais de la scène artistique italienne cette fois, et également très peu montrée en France, Giorgio Griffa. Peintre du mystère, il est considéré comme l’un des artistes les plus radicaux de la néo-avant-garde italienne, dont les œuvres sur papier ou toiles libres sont réduites à leurs composants fondamentaux : toile, touche et couleur pour donner vie à des formes épurées et des lignes très colorées, qui rappellent quelque peu le trait de Matisse.

Parallèlement à ces deux nouvelles expositions, le LaM vous propose toujours l’univers fantasque de l’artiste Croisienne "Laure Prouvost", mais également les secrets de Modigliani, pour découvrir les dernières recherches menées sur les œuvres de cet artiste.  

La couleur à l'honneur pour les expositions de Lille 3000

L’exposition Colors, etc., au Tripostal de Lille, nous invite ainsi à nous interroger  sur notre rapport à la couleur. Peut-on ressentir une couleur, associer une odeur à une couleur, peut-on entendre une couleur... ? Cette exposition réalisée en coproduction avec le Design Museum Gent mettra au travers de nombreuses installations immersives, tous nos sens en éveil. 

La couleur également, thème central  de l’exposition Lille 3000 YOUNG COLORS à l’Institut pour la photographie et à l’église Sainte-Marie-Madeleine de Lille. 

Cette exposition réunit 38 artistes, des jeunes créateurs issus de 11 établissements d'enseignements artistiques de la Métropole Européenne de Lille et des villes de Gand, Courtrai et Tournai en Belgique.

Enfin et toujours dans le cadre de Lille 3000, le Musée de l’Hospice Comtesse met la Chine à l’honneur, avec KAI WU qui propose le regard de trente artistes, designers et studios de design graphique et industriel, sur l’évolution de l’objet chinois. Cette nouvelle génération de designers se réapproprie l’artisanat traditionnel (porcelaine, papiers, bambou…) pour créer des meubles et objets adaptés aux usages de la vie quotidienne au XXIème siècle.

Les pensionnaires du parc zoologique de Lille, prêts à renouer également avec le grand public dès ce mercredi. Après 7 mois sans aucune visite, les responsables du zoo de Lille, s’activent pour vous permettre de renouer avec leurs quelques 400 animaux , parmi lesquels, de nouveaux pensionnaires : Ruaridh (prononcé "rourey") , un panda roux, le loris lent (un lémurien), sans oublier le loup à crinière, les rhinocéros blancs, ou encore les suricates.

Attention pour apercevoir tout ce beau petit monde, il est vivement conseillé de réserver. La jauge étant limitée à 300 personnes. 

Fans de cinéma,  les salles obscures rouvrent également leurs portes 

"Après des mois de fermeture c’est un grand soulagement, nous confie Jerôme Zelent, le directeur de l’UGC Lille. Toutes nos équipes ont cette envie de cinéma, et l’impatience de pourvoir participer à l’évasion culturelle des spectateurs, tout en restant prudent par rapport à la crise sanitaire."

Et la prudence dans les salles de cinéma, c’est la jauge bien sûr. Les salles ne pourront pas recevoir plus de 35% de leur capacité d'accueil et pas plus de 800 spectateurs. C’est donc en jauge réduite que vous pourrez découvrir la programmation de l’UGC Lille, du Majestic et du Métropole

Une programmation éclectique entre la reprise des films d’avant confinement, comme ADN de Maîwenn, ou encore Adieu les cons, le film aux 7 Césars d’Albert Dupontel et des nouveautés, comme Mandibules, le film délirant de Quentin Dupieux, ou Falling, le premier film de Viggo Mortensen.

Les enfants ne sont pas oubliés dans cette programmation avec le manga animé Demon Slayer, le train de l’infini qui arrive en France, et pour les plus jeunes, le retour de Tom et Jerry, un long métrage mêlant animation et prises de vues réelles.

Les séances démarrent à 11h pour l’UGC Lille et 13h pour le Majestic et le Métropole, avec la possibilité de réserver sa place sur internet sans aucun supplément.  "Un dispositif mis en place, explique Jérôme Zelent. Pour éviter tout échange d’argent, et limiter les contacts aux caisses."

Et du côté de la Picardie 

Dans l’Oise, le musée de la clouterie vous accueille de nouveau dès ce mercredi pour vous faire découvrir un savoir-faire devenu unique en France. La clouterie Rivière, dernière clouterie de France, installée depuis 1888 à Creil, est la seule encore en activité et propose une véritable plongée dans l’ère industrielle du XIXème siècle.

Une visite au musée Condé au château de Chantilly dans l'Oise vous permettra de découvrir les deux cabinets japonais datant de la "fin XVIIIe siècle", d’une valeur rare, volés il y a 45 ans et enfin retrouvés lors d’une vente aux enchères en avril dernier. 

Vous accueille également dès ce mercredi dans l’Aisne, le centre d’accueil du visiteur du Chemin des Dames. Ce centre véritable passerelle entre le passé, le présent et l’avenir racontent l’histoire de la vie des milliers de combattants plongés dans les combats les plus terribles de la Première Guerre mondiale. La Caverne du Dragon, carrière devenue caserne souterraine pendant la Grande Guerre, présente aux visiteurs de nombreuses galeries, témoins du passage des soldats.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.