Cet article date de plus de 4 ans

Revivez les moments-clés du Paris-Roubaix 2017 en sept vidéos

Du départ à Compiègne à l'arrivée du Belge Greg Van Avermaet sur la ligne d'arrivée du Vélodrome de Roubaix, voici les sept moments-clés de cette édition du la "Reine des Classiques"
C'est à 11h10 pétantes que le coup de départ a été donné, lâchant dans les rues de Compiègnes (Oise) une nuée de coureurs avides de pavés.

Au programme, ce sont 257 kilomètres qui séparaient ce dimanche 9 avril la ville picarde du vélodrome de Roubaix, dont 55 kilomètres de pavés répartis sur 29 secteurs.

durée de la vidéo: 00 min 55
Paris-Roubaix : Le départ de Compiègne

Les deux premières heures passent sans échappées massives. La première tentative, vers 11h30, laisse huit coureurs en tête pendant une dizaine de minutes.

Il faut attendre le premier secteur pavé de Troisville à Inchy, à 13h20, pour voir se dégager un trio loin devant le peloton : le Belge Jelle Wallays (Lotto-Soudal) et les Français Mickaël Delage (FDJ) et Yannick Martinez (DMP) atteignent les premiers pavés avec près de 50 secondes d'avance.

durée de la vidéo: 00 min 40
Paris-Roubaix : Les premiers pavés de Troisville

Seulement dix minutes plus tard, le peloton connaît sa première grosse chute à 151 km de l'arrivée. Sitôt entrés dans le troisième secteur pavé, de Quiévry à Saint-Python, plusieurs coureurs tombent sur la droite de la route.

Parmi eux, Yves Lampaert (Quick-Step Floors), Nélson Oliveira (Movistar) et plusieurs membres de l'équipe AG2R, dont son capitaine Oliver Naesen, qui dès lors voit s'enchaîner les avaries.

durée de la vidéo: 00 min 20
Paris-Roubaix : La première grosse chute du peloton

Le Néerlandais et vainqueur du Paris-Roubaix 2014, Niki Terpstra (Quick-Step Floors), abandonne à la suite d'une mauvaise chute, à 14h30. Il faisait pourtant partie des favoris pour la course.

À près de 100 km de l'arrivée, alors que le peloton s'approche de la Trouée d'Arenberg, le quadruple vainqueur flamand Tom Boonen (Quick-Step Floors) tente une percée et accélère. Derrière lui, le peloton éclate.

durée de la vidéo: 00 min 48
Paris-Roubaix : L'accélération de Tom Boonen

Cinq minutes plus tard, le peloton attaque la mythique Trouée d'Arenberg et ses 2.400 mètres de pavés.

Infernal, le secteur est classé au niveau maximal de difficulté sur la signalétique mise en place pour cette édition. L'équivalent en pavé d'une piste noire au ski.

durée de la vidéo: 01 min 56
Paris-Roubaix : À l'assaut de la Trouée d'Arenberg

Le Tchèque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), plombé par plusieurs crevaisons, montre des signes de lassitude et finit par se faire distancer au Carrefour de l'Arbre, long de 2.100 mètres.

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC Racing) file et prend la tête, talonné par un groupe tenace composé du Tchèque Zdeněk Štybar (Quick-Step Floors) et du Néerlandais Sebastian Langeveld (Cannondale-Drapac)

durée de la vidéo: 01 min 17
Paris-Roubaix : La traversée du Carrefour de l'Arbre

Le podium ne changera pas jusqu'à la fin de la course, mais l'arrivée des trois coureurs au Vélodrome de Roubaix s'accompagne d'une belle frayeur.

Rattrapés par le Belge Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) et l'Italien Gianni Moscon (SKY), le groupe se lance dans un sprint à cinq... qui s'achève par la victoire de Greg Van Avermaet, le champion olympique belge qui remporte, ce dimanche 9 avril, son premier "monument".

durée de la vidéo: 01 min 38
Paris-Roubaix : Le sprint final


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
paris-roubaix cyclisme sport