Routes, panneaux, radars, amende... Tout ce qu'il faut désormais savoir sur la limitation à 80 km/h

© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP

La limitation à 80 km/h, tant décriée, est entrée en vigueur ce dimanche matin sur les routes secondaires.

Par Q.V

Mesure de sécurité routière pour les uns, injustice bonne à remplir les caisses de l'État pour les autres, la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires est entrée en vigueur ce dimanche 1er juillet, malgré la vive opposition de nombreux motards et automobilistes.
 
 

Quelles routes sont concernées ?


La limitation concerne les routes à double-sens et qui n'ont pas de séparateur central, soit 400 000 km du réseau français.Des sénateurs avaient à un moment envisagé de n'appliquer la limitation qu'aux routes les plus dangereuses (et une étude avait été commandée pour en dresser la liste) mais l'idée a été abandonnée.

En ce qui concerne les routes à quatre voies, la limite reste fixée à 90 km/h. Dans le cas d'une trois voies, la limite est désormais limitée à 80 km/h dans le sens qui ne comporte qu'une voie, et à 90 km/h dans le sens qui en compte deux. 

Les cinq départements des Hauts-de-France comptent entre 4000 et 6000 km de routes concernées, selon une carte parue dans Le Parisien.
 
 

La vitesse baisse-t-elle encore sous la pluie ? 


La vitesse maximale autorisée baissait déjà à 80 km/h par temps de pluie ou sous l'effet de restrictions de circulation liées à la pollution. Elle ne baissera pas à 70 km/h mais sera bel et bien maintenue à 80 km/h, même sous une bonne drache. 

Idem pour les poids lourds, qui roulaient déjà à 80 km/h et ne subissent aucun changement.
 

Les panneaux ont-ils tous été changés ?


Au total, 380 panneaux 90 km/h sont à changer dans le Nord et 270 dans le Pas-de-Calais, mais tous n'ont peut-être pas pu être changés à temps, d'autant plus que leur remplacement présente un coût, à 200 euros le prix d'un panneau.

S'ils ne peuvent pas les remplacer, les gestionnaires des routes doivent donc masquer les panneaux, par exemple avec une bâche. Mais même sans panneau, la limite n'en est pas moins de 80 km/h ! Comme le rappelle Me Rémy Josseaume, avocat en droit routier dans Le Parisien, "nul n’est censé ignorer la loi" (...) En ville, on ne voit pas des panneaux 50 km/h partout."
 

 

Où sont les radars qui flasheront à 80 km/h ?


On connaît la liste des dix radars qui flasheront à la nouvelle limitation de vitesse dans le Nord et le Pas-de-Calais, mais pas dans la Somme, l'Aisne ou l'Oise.
 

À ces dix radars s'ajoutent trois zones de radars autonomes. La métropole lilloise ne dispose pour l'heure d'aucun radar fixe sur les voies qui sont concernées sur son territoire.
 
Radar à 80km/h au 1er juillet 2018

 

Et en cas d'amende ?

L'amende, elle, ne change pas : 45 euros d'amende minimum pour des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h, 90 euros minimum quand la différence est de 30 km/h à 50 km/h.

Le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué qu'une période de pédagogie "de quelques jours" accompagnerait la mesure, mais il n'y aura guère que les gendarmes pour se tolérants pendant les premiers jours. Les radars automatiques, eux, seront intransigeants.

Reste la possibilité de contester l'amende, dans certains cas précis. Comme le souligne Me Josseau, toujours auprès du Parisien, "si des petits malins s’amusent à débâcher les panneaux ou que le conseil départemental ne les change pas, il va y avoir une contradiction entre la réglementation locale et nationale"

De là, "lorsqu'il y a une signalisation défectueuse, on ne peut pas reprocher à l'automobiliste d'être en infraction" ajoute l'avocat, mais "c'est à l’usager de rapporter la preuve de sa bonne foi".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus