Salon de l'agriculture : une pluie de médailles pour la bière des Hauts-de-France, les brasseurs récompensés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Daniel Ielli

43 bières des Hauts-de-France récompensées au concours général agricole. Le cru 2022 est à la hauteur des espérances pour les brasseurs de la région, des médailles qui valident la qualité du produit et surtout une régularité exemplaire.

9 heures ce matin, les premiers visiteurs du salon international de l'agriculture passent les portes. Dans le pavillon 3 des produits et saveurs, les représentants de la région Hauts-de-France finalisent leurs stands. Pas une minute à perdre. "Deux demi s'il vous plait" commandent déjà deux collègues qui viennent d'arriver auprès de Vincent Bogaert, le président du syndicat des brasseurs de la région, l'un des créateurs de la brasserie Saint-Germain parmi les plus récompensées au concours général.

C'est un signe de qualité, la récompense d'un long travail dans la durée et en plus cela concerne toutes les brasseries de la région, les grosses comme les petites

Vincent Bogaert, président du syndicat des brasseurs des Hauts-de-France

Avec 43 bières récompensées sur 165 produits présentés, les brasseurs des Hauts-de-France affichent un large sourire. Ils sont encore une fois la 1re région en terme de médailles, "et surtout c'est une constante précise Vincent Bogaert, c'est un signe de qualité, la récompense d'un long travail dans la durée et en plus cela concerne aussi bien les grosses structures que les plus artisanales."

Parmi les médaillés 2022 présents au salon, le stand de La Choulette se prépare à accueillir les clients du jour. Nul doute qu'ils seront nombreux à demander une Triple Ambrée, toute nouvelle médaille d'or du concours général agricole. Elise Merchier fait partie des salariés privilégiés à avoir fait le déplacement parisien. "Pour tous ceux qui travaillent avec moi, nous sommes quinze salariés, cette médaille est une vraie récompense. On est fiers !"

Et pour cause, une médaille au concours c'est au minimum 30% de chiffre d'affaires supplémentaire. Alors quand une brasserie revient du salon de l'agriculture avec une médaille d'or et trois d'argent, c'est la fête. Voilà qui honore cette brasserie familiale qui a vu le jour en 1885 dans le vil­lage d’Hordain à une quin­zaine de kilo­mè­tres au sud de Valenciennes.

La Choulette est l’une des plus anciennes bras­se­ries arti­sa­na­les de la région Hauts-de-France. L’arron­dis­se­ment de Valenciennes comp­tait en 1910 plus de 243 bras­se­ries. Héritière de ce riche passé bras­si­cole, elle a gardé le modèle d'une véri­ta­ble pro­duc­tion arti­sa­nale.

Tradition et innovation

Autre brasserie présente sur l'espace de la région qui est officiellement inauguré aujourd'hui, La Goudale. Une autre dimension avec 120 recettes de bières, 160 collaborateurs et 1 600 000 hectolitres produit par an. Didier Rahout, son ambassadeur sur le salon arbore le même sourire que ses voisins. "Nous avons présenté 18 produits au concours général agricole cette année, 12 pressions et 6 bouteilles." Et la brasserie rafle 3 médailles d'or. La Goudale de Noël, la Demon Barley Wine et la Belzebuth Pink à la framboise repartent avec la plus haute récompense.

Les Hauts-de-France sont une terre brassicole de tradition mais aussi d'innovation.

Vincent Bogaert, président du syndicat des brasseurs des Hauts-de-France

À l'heure des résultats du concours général, il y a un autre motif de satisfaction pour le président du syndicat des brasseurs des Hauts-de-France : "les Hauts-de-France sont une terre brassicole de tradition, mais aussi d'innovation". Parmi les médailles 2022, il y a effectivement tous les types de bières. Les blanches, blondes, ambrées, mais aussi les IPA ou les Stouts plus originales "et très tendance, dont la demande augmente chez les consommateurs" confirme Vincent Bogaert.

Les brasseurs des Hauts-de-France peuvent donc s'appuyer sur les médailles du concours général agricole pour promouvoir leurs produits. Toutes les bières des Hauts-de-France médaillées 2022 sont à retrouver ici. Ce concours est véritablement enraciné dans le patrimoine gastronomique français, et il tient plus que jamais une place de cœur et de choix auprès des consommateurs en quête de qualité et de réassurance. Selon une étude Opinion Way pour le concours général agricole réalisée en juin 2015, plus de 50% des Français ont acheté au moins un produit médaillé au cours des 12 derniers mois.