Les services de santé appellent à la vigilance face au danger des piles “bouton”

Les piles "bouton" sont présentes dans de nombreux jouets ou objets du quotidien. / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Les piles "bouton" sont présentes dans de nombreux jouets ou objets du quotidien. / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Ces petites piles plates et rondes à base de lithium sont présentes dans de nombreux jouets électroniques, souvent présents au pied du sapin de Noël. Mais avalées, elles représentent un réel danger. 

Par AL Juif

A l'approche de Noël, les autorités sanitaires multiplient les messages d'alerte sur les dangers que représentent les piles "bouton". Une vidéo publiée par le CHU de Lille sur Facebook souhaite attirer l'attention. On y voit une pile "bouton" se décomposer, comme cela est possible dans l'œsophage d'un enfant. 
 
Les services de santé appellent à la vigilance face au danger des piles “bouton”


Le Dr Estelle Aubry, chirurgien pédiatrique à l'hôpital Jeanne de Flandre, souligne l'importance d'en parler à cette période de l'année :"Les fêtes de fin d'année sont propices au rapprochement des familles, vous allez avoir des enfants d'âges totalement différents ensemble."

"Il faut vraiment faire très attention à ces jeux qui vont être mis en commun, dont certains procédés sont très simples pour retirer la pile. Et là, il y a un vrai risque", indique-t-elle. 

Coincée dans l'œsophage, une pile composée de lithium provoque des réactions chimiques entrainant des brûlures graves. "C'est un risque de lésions très importantes allant jusqu'au décès de l'enfant", alerte le Dr Aubry. 
 

Plusieurs cas graves ou de décès 


Les autorités soulignent dans un communiqué "une augmentation significative des cas d’ingestion". 

En 2018, un jeune garçon originaire de Polincove, près de Calais, est mort à la suite d'une ingestion d'une pile "bouton". Même retirée par des médecins, le lithium a continué à se diffuser dans l'œsophage. 

Son père, Florian Gougeon, a depuis créé "Le Sourire de Loëvann" pour sensibiliser aux risques des piles "bouton". Il faut dire que certains jouets ne possèdent pas d'une vis ou d'un dispositif de blocage, rendant trop facile l'accès aux piles "bouton".
 
 

Que faire pour éviter l'ingestion ? 


La première des consignes est de conserver les piles "bouton", y compris si elles sont usagées, hors de portée d'un enfant. 

Les autorités recommandent aussi de vérifier si les compartiments à piles des objets sont sécurisés, par une vis ou un système de blocage. 

 


Que faire en cas d'ingestion ? 


Dès les 15 premières minutes, des lésions peuvent apparaître. Il est recommandé de ne donner ni à boire, ni à manger. Les autorités préconisent de ne pas essayer de provoquer de vomissements. En cas d'ingestion, même supposée, il faut contacter le centre antipoisson ou le 15. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus