"Il y a des moments d'entraide, de rigolade" : à l'EHPAD d'Airaines, la vie des pensionnaires exposée en photos

Isaure Joly, photographe de 19 ans, a décidé de prendre en photo les résidents de l'EHPAD d'Airaines (Somme). Son travail est exposé dans l'établissement et permet de créer du lien.

"Coucou mémé, ça va ?" Régulièrement, Isaure Joly vient rendre visite à son arrière-grand-mère Arlette, âgée de 99 ans. L'EHPAD d'Airaines (Somme) est un peu la deuxième maison de la jeune femme : sa mère intervient dans l’établissement en tant que kiné et sa grand-mère y a elle aussi vécu. "Ma mère nous y amenait après nous avoir récupéré à l'école," raconte Isaure Joly.

Photographe basée dans le vilage voisin d'Allery, la jeune femme a décidé de prendre en photo les résidents et d’exposer les clichés. Elle tenait donc à partager une vision très personnelle de cet EHPAD samarien.

L'exposition, c'est un moyen d'illustrer le quotidien ici, au delà des clichés. (...) On pense beaucoup à la solitude, ce qui est vrai. Mais il n'y a pas que ça : il y a des moments d'entraide, de rigolade. C'est pour ça que j'ai souhaité illustrer les deux côtés dans l'exposition.

Isaure Joly

photographe

Les clichés, une vingtaine de photos en noir et blanc, sont tous pris sur le vif. Chez les résidents, ils évoquent "l'amitié", "la sincérité qui nous aide bien".

Des photos "au naturel"

"On est naturels, on s’y attend pas. C'est très bien comme ça", glisse Marine, une pensionnaire de la maison de retaite. "Elle aime bien l'EHPAD, c'est gentil à elle de penser aux personnes âgées. Ça réveille le temps passé," sourit Jacqueline, sa voisine.

L'idée, c'était de faire entrer la dynamique culturelle et artistique au sein de l'EHPAD, car c'est vecteur de liens sociaux mais aussi de partage. Ça permet aussi de briser tabous les autour de la vieillesse.

Sarah Rodriguez

directrice adjointe de l'établissement

Elève en brevet technique des métiers en photographie, Isaure a eu l’opportunité d’organiser cette première exposition grâce au magasin où elle est apprentie à Tourcoing. "C’était quelque chose d’incroyable faire ressortir ce genre d’émotion chez des résidents qui n'ont pas forcément l'habitude de se voir en photo."

L’exposition s’achève fin décembre. Elle rejoindra ensuite les EHPAD de Poix-de-Picardie et Oisemont.

Avec Émilie Boulenger / FTV