Du Lot-et-Garonne à Amiens, il court 711 km pour rejoindre sa cousine malade et financer la recherche contre le cancer

Loïc Guillo va marcher et courir du Lot-et-Garonne à la Somme pour apporter du baume au cœur à sa cousine picarde Anne-Laure François, atteinte d’un cancer et d’une maladie rare. L’initiative familiale s'est transformée en collecte : plus de 10 000 euros devraient revenir à l’Institut Curie.
Loïc Guillo en t-shirt floqué du visage de sa cousine.
Loïc Guillo en t-shirt floqué du visage de sa cousine. © Loïc Guillo / FTV

"Elle me donne son courage, je lui donne mes jambes". Sylvie Pillon, maman de l’Amiénoise Anne-Laure François, avait les larmes aux yeux quand son neveu a prononcé ces mots au téléphone. Loïc Guillo, originaire de Montdidier mais habitant le Lot-et-Garonne, s’est lancé un défi aussi courageux qu’aimant pour cet été 2021 : rejoindre à pied sa cousine qu’il aime tant (ils ont 49 ans et trois mois d’écart), en lutte contre un cancer et un Buerger, maladie vasculaire rare.

Pendant le confinement, je faisais de la course, elle faisait du tapis de marche pour améliorer sa circulation, et on s’encourageait mutuellement à distance. Mais alors qu’elle s'en était sortie de son cancer de la peau, le mélanome a refait surface. Il attaque de nouvelles parties du corps et le traitement d’immunothérapie lui pose des problèmes pour se lever : c’est la double épée de Damoclès. Comme on ne pouvait pas se voir, j’ai décidé de rallier Amiens en marche et en course à pied, pour lui donner du baume au cœur.

Loïc Guillo

Déterminé, Loïc vient de boucler un programme de préparation physique de quatre mois établi par une coach. Il quittera sa commune de Saint-Léon samedi 31 juillet pour un périple de 711 kilomètres sur les routes départementales jusqu’à Amiens, en une vingtaine d’étapes dont il racontera les anecdotes sur une page Facebook. Arrivée prévue à Amiens le 22 août.

"Je vais faire une moyenne de 40 kilomètres par jour, quasiment l’équivalent d’une étape de marathon, c’est un gros défi", admet - avec enthousiasme - le Lot-et-Garonnais, qui a pris soin de contacter toutes les mairies sur son chemin, afin de raccorder un camping-car pour dormir. "Le chauffeur, c’est le père de mon meilleur ami, qui a perdu sa femme d’un cancer, confie Loïc. Il m’attendra à chaque arrivée. La plupart des mairies jouent le jeu."

Loïc s’est aussi entretenu avec la maire de sa ville natale, qui devrait lui préparer un petit événement. Même accueil à Amiens : "Décathlon a tout de suite accepté de prêter son parking, à quelques mètres du panneau d’entrée de la ville, pour faire l’arrivée de Loïc, raconte sa tante Sylvie. J’ai aussi échangé avec Brigitte Fouré par téléphone, elle a eu ma fille pour étudiante, je pense que la mairie va bien nous suivre."

Le défi familial se mue en vaste collecte pour la recherche

Si elle ne l’avait pas tout de suite pris au sérieux, la famille de Loïc est désormais persuadée qu’il y arrivera et fait tout pour le soutenir, avec la participation morale et financière de groupes d’amis, des randonneurs notamment.

Mais le projet a encore pris une toute autre ampleur.

"C’était un défi personnel, pour moi, ma famille, raconte l’intéressé. Mais tout s’est emballé quand j’en ai parlé à une amie qui travaille pour AXA Atout Cœur (une association loi 1901 créée par son employeur, ndlr). Je voulais demander une aide pour l’achat de chaussures, mais ils ont voulu me sponsoriser et aller bien au-delà avec plusieurs opérations au bénéfice de l’Institut Curie."

Concrètement, l’association commencera par donner 10 euros pour chaque kilomètre parcouru par Loïc. La direction sud-ouest de l’assureur y ajoutera 5000 euros. Et grâce à un code à entrer dans l’application Km for Change, 1 euro supplémentaire sera versé pour chaque kilomètre de jogging réalisé par les personnels de l’assureur. L’association encourage même à aller courir avec Loïc : ce sera alors 3 euros par kilomètre.

Au total, Loïc estime qu’"au moins 10000 à 15000 euros" seront ainsi collectés pour la recherche contre le cancer. "J’ai eu Anne-Laure par SMS ce matin, elle voulait absolument voir AXA Atout Cœur pour les remercier", confie le cousin, approuvé par sa tante : "Ça booste énormément ma fille, moi aussi, c’est une belle histoire, enfin quelque chose de très positif dans ce contexte un peu triste."

"Cette initiative est pour tous les malades", insiste la maman. Elle invite les personnes touchées de près ou de loin par le cancer à venir assister à l’arrivée de Loïc.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société santé course à pied sport cancer