24h du Mans 2023. "C'est une chance d'y participer" : malgré son crash, Lilou Wadoux gardera un bon souvenir de ce centenaire

L’Amiénoise Lilou Wadoux participait pour la deuxième fois aux 24 heures du Mans samedi 10 juin. Victime d’un crash dès les premières heures de la course, son équipe a dû abandonner. Malgré cela, la pilote garde un bon souvenir de cette semaine.

"Le choc a été assez violent. Je ne me souviens pas de grand-chose", décrit Lilou Wadou deux jours après la course. Le circuit du Mans ne pardonne pas. Quelques gouttes de pluie suffisent pour anéantir tout espoir de finir cette course exigeante.

Lorsque la pilote s'engage dans sa Ferrari 488 GTE EVO, elle est attendue. Les premiers tours sont difficiles et à l'entrée de l'un des virages les plus redoutés du circuit, une averse détrempe le goudron. L'Amiénoise s'y engouffre et glisse sur plusieurs mètres avant de heurter un mur. Fin de course pour Lilou et son équipe Richard Mile AF Corse. Elle s'en tire avec quelques douleurs aux cervicales et aux genoux.

 "C'était impressionnant et agréable de voir autant de monde"

Pourtant, la pilote picarde avait accumulé les bons résultats cette saison. Sa victoire aux 6 heures de Spa en avril 2023 lui avait permis d'acquérir un nouveau statut au sein du paddock, et aussi chez les fans. "Il y avait beaucoup de sollicitation au Mans. Pour accéder au bungalow où je dors, je mets cinq secondes d'habitude. Cette année, cela me prenait 3 ou 5 minutes à chaque fois. Les gens et les médias m'arrêtaient plus que d'habitude'', explique la jeune femme. 

Pour autant, la pilote garde un bon souvenir de cette semaine du centenaire des 24 heures du Mans. "C'est un événement spécial. C'est une chance d'y participer. Il fallait en profiter au maximum." La parade du vendredi 9 juin l'a marquée : "Honnêtement, c'était impressionnant et agréable de voir autant de monde." Il faut dire que 160 000 personnes s'étaient rassemblées pour apercevoir les pilotes dans le centre-ville du Mans.

Même si elle confesse que cette semaine était fatigante, l'Amiénoise espère retrouver le circuit de la Sarthe dès l'année prochaine. Elle reste néanmoins concentrée sur sa saison. La prochaine course pour la Picarde est à Monza en Italie le 9 juillet 2023, une étape importante pour remporter le championnat d'endurance.