À Amiens, les hommages se multiplient pour Yliès, l’adolescent de 16 ans mort après un accident sur l’A75 dans le Cantal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Il se rendait en colonie de vacances au Cap d'Agde en Occitanie avec quatorze autres jeunes du centre d’animation l’Odyssée à Amiens Nord.
Il se rendait en colonie de vacances au Cap d'Agde en Occitanie avec quatorze autres jeunes du centre d’animation l’Odyssée à Amiens Nord. © FTV/HENRION Benoît

Vendredi 06 août, le jeune Yliès, 16 ans, originaire d’Amiens décédait dans un accident entre un poids lourd et un minibus sur l’A75 dans le Cantal. Il se rendait alors en colonie de vacances avec quatorze autres jeunes amiénois. A l’annonce de sa mort, les hommages se sont multipliés.

Il se rendait en colonie de vacances au Cap d'Agde en Occitanie avec quatorze autres jeunes du centre d’animation l’Odyssée à Amiens Nord. Yliès, 16 ans, a perdu la vie vendredi 06 août après un accident survenu dans la matinée entre un poids lourd et un minibus sur l’A75 à Saint-Poncy dans le Cantal, à proximité du col de la Fageole.

L’adolescent était bien connu dans son quartier à Amiens Nord. Il habitait avec ses parents, il aimait jouer au foot et participait régulièrement aux activités du centre de loisir. Sa mort n’a pas tardé à faire le tour des réseaux sociaux. Dans le quartier Balzac dans lequel il résidait, l’émotion est très vive. "C’était quelqu’un de très apprécié. Il ne faisait pas de problème. Il était très concentré sur le foot. C'était quelqu'un de bien", assure un de ses camarades.

L’Hôtel de Ville d’Amiens illuminé en hommage à Yliès

Cet accident tragique a provoqué l’émoi de la maire d’Amiens, Brigitte Fouré qui n’a pas tardé à réagir et à rendre hommage au jeune Yliès : "On est tous complètement bouleversés et sous le choc. Quand des jeunes partent en vacances dans un camp qu’on organise, on n’imagine pas qu’il puisse se produire un événement aussi dramatique. Je pense évidemment prioritairement à la famille de ce jeune qui est décédé et j’imagine leur peine […] c’est un drame abominable".

Dans la soirée de vendredi, la façade de l’Hôtel de Ville d'Amiens était illuminée du drapeau tricolore en hommage au jeune amiénois. Il le sera encore les deux prochaines soirées.

Hommages des clubs de foot amiénois

Du côté de l’Amiens SC, le club souhaite également rendre hommage au passionné de foot, sport qu’il pratiquait au sein du club du FC Porto Portugais d’Amiens. "Une minute d’applaudissements sera respectée" ce samedi 07 août avant le coup d’envoi du match contre Rouen a annoncé le club sur les réseaux sociaux.

Son club du FC Porto Portugais d’Amiens décrit quant à lui, un "garçon attachant, adorable, très respectueux et aimé de tous".

Tes exploits sur le terrain avec ton pied gauche magique, ton absence, ton sourire permanent laisseront un grand vide au sein du club mais tu seras toujours présent dans nos cœurs et nos mémoires.

FC Porto Portugais d'Amiens

Jean-Michel Blanquer adresse ses condoléances

Ce drame tragique a retenti dans les plus hautes sphères de l’Etat. Le ministre de l'Éducation nationale a réagi dans la soirée de vendredi : "Nous pensons ce soir à cet adolescent et à sa famille avec une profonde tristesse et avec toute notre solidarité", a-t-il déclaré sur Twitter.

Sarah El Haïry, la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement a elle aussi rendu hommage à l’adolescent en exprimant son "infinie tristesse" et ses "sincères et profondes condoléances à sa famille et ses proches".

Des rassemblements à Amiens

Pour lui rendre hommage, un rassemblement s’est déroulé à 13 h samedi 07 août au centre de loisir l’Odyssée. Aux alentours de 19 h, Brigitte Fouré accueillera, au centre de loisir l'Odyssée, les familles des adolescents rapatriés en bus dans la matinée de samedi. À 18 h, un rassemblement est à nouveau prévu en hommage à Yliès devant ce même centre de loisir.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.