• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'accueil de jour, un répit à l'abri du froid pour les SDF à Amiens

L'accueil de jour permet de prendre un café, manger un repas ou simplement se reposer au chaud. / © France 3 Picardie - C. Jean-Pierre
L'accueil de jour permet de prendre un café, manger un repas ou simplement se reposer au chaud. / © France 3 Picardie - C. Jean-Pierre

La Somme est passée au niveau jaune du plan Grand froid le 13 décembre dernier, permettant l'ouverture de places supplémentaires d'hébergement la nuit. A La Passerelle, à Amiens, un accueil de jour "ouvert à tous" permet également de se réchauffer le temps de quelques heures.

Par ML et ER

L’homme était dans la rue, à terre, quand il a été pris en charge par un bénévole de la Croix-Rouge ce samedi. Aussitôt alertés, les pompiers ont longtemps tenté de le convaincre de les laisser le prendre en charge avant que, finalement, il accepte d’être orienté vers la Passerelle. La structure d’accueil d’urgence gérée par l’association L’Îlot à Amiens est la seule ouverte tous les jours et à toute heure dans le département.
 

Au-delà de l’hébergement, l’accueil de jour peut-être d’un grand réconfort pour les personnes qui vivent à la rue. Alors que les températures négatives ont été accompagnées de neige et de pluies verglaçantes ce samedi, c’est l’opportunité d’un café chaud, d’un coin où se reposer et d’un repas pour une cinquantaine de personnes chaque jour. « La Passerelle est l’un des foyers qui est ouvert le jour et la nuit, souligne Damien, sans-abri. C’est la seule structure que je connaisse sur Amiens qui propose le petit déjeuner et le repas du midi. »
 

« L’accueil de jour est ouvert à tous, rappelle Guy-Louis Thérèse, directeur de la structure. N’importe qui peut se présenter et on va voir quels sont ses besoins. C’est un accueil inconditionnel. » Un complément essentiel à l’hébergement nocturne. Mathilde dort la plupart du temps dans une structure d’accueil, « sauf une fois » où elle a dû passer la nuit dans la rue. « La journée, je vais dehors, explique-t-elle. Parfois, je vais à la Passerelle pour me réchauffer. »
 

Le centre peut héberger jusqu’à 67 personnes en urgence. Depuis 3 jours et l’activation du plan Grand froid dans la Somme, la préfecture a permis l’ouverture de 48 places supplémentaires à Amiens. Les demandes d’hébergement de nuit transitent par le 115. Le numéro d’appel d’urgence enregistre environ 200 sollicitations par jour, alors que de nombreuses personnes sans-abri refusent encore d’intégrer l’une de ces structures.
 

Sur le même sujet

Les spectacles du "Mignon Palace" à Friville-Escarbotin (Somme) dans les années 50

Les + Lus