• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Affaire Élodie Kulik : le procès de Willy Bardon se tiendra du 20 novembre au 6 décembre

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Le procureur de la République d'Amiens a confirmé les dates du procès, qui s'ouvrira donc près de 18 ans après les faits.

Par Mickael Guiho

Jacky Kulik, le papa, l'avait déjà annoncé en février. Depuis, tous les avocats ont été consultés. C'est désormais officiellement confirmé : Willy Bardon sera jugé devant la Cour d'assises de la Somme "du mercredi 20 novembre au vendredi 6 décembre 2019", annonce le procureur de la République d'Amiens dans un communiqué.

L'accusé, seul survivant parmi les suspects, encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Il est poursuivi pour trois crimes :
  • Enlèvement et séquestration
  • Viol en réunion
  • Homicide volontaire aggravé par la circonstance que les faits ont été commis pour empêcher la victime de déposer plainte ou de dénoncer les faits.
 


Rappel des faits


Élodie Kulik, 24 ans, directrice d'une agence bancaire à Péronne, avait été violée puis étouffée dans la nuit du 10 au 11 janvier 2002. Son corps avait été retrouvé, en partie calciné, dans un champ à quelques kilomètres, à Tertry.

Avant d'être tuée, la jeune femme avait eu le temps d'appeler les pompiers avec son portable, lesquels avaient distingué, derrière la voix de la victime, au moins deux voix d'hommes avec un fort accent picard.

10 ans plus tard, en 2012, l'enquête avait connu un tournant avec l'identification par recoupement d'ADN d'un suspect, Grégory Wiart... mort dans un accident de voiture quelques mois après le meurtre.

Willy Bardon était l'un de ses amis : il est le second suspect. Mis en examen en 2013 pour séquestration, viol et meurtre, il avait depuis multiplié les recours, jusqu'à ce que la Cour de cassation, en 2018, ordonne sa comparution devant la Cour d'assises.

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus