Meurtre de Mathéo à Amiens : quatre personnes déférées devant un juge d'instruction pour homicide volontaire

[Mis à jour le 30/01/2020] Quatre personnes âgées de 18 à 24 ans ont été interpellées mardi 28 et mercredi 29 janvier dans le cadre de l'enquête sur la mort de Mathéo. Le jeune homme de 19 ans, a été tué dimanche 26 janvier à coups de couteau dans le quartier Etouvie à Amiens. 
Le lieu où la victime a été prise en charge, ce dimanche 26 janvier, à Amiens.
Le lieu où la victime a été prise en charge, ce dimanche 26 janvier, à Amiens. © FTV / P.-G. Creignou
Mathéo, un jeune homme de 19 ans est mort après avoir reçu plusieurs coups de couteau dimanche 26 janvier dans le quartier Etouvie, à Amiens. Mardi 28 et mercredi 29 janvier, quatre personnes âgées de 18 à 24 ans ont été interpellées et placées en garde à vue. Ils ont été déférés devant un juge d'instruction pour homicide volontaire, violence aggravé, destruction par incendie, recel de vol et violation de domicile. 

Mathéo se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment

Les enquêteurs de la police judiciaire d'Amiens commencent à éclaircir les zones d'ombres de cette histoire sordide.

Il est environ 5h du matin, dimanche, place de Bretagne, dans le quartier Etouvie à Amiens. Mathéo, son frère aîné et un ami garent une clio, immatriculée 75 place de Bretagne. Tandis que les deux frères patientent dans la voiture, leur ami monte chercher sa copine pour l'emmener au travail. 

C'est à ce moment là qu'une dizaine d'individus s'attaque aux deux frères. Leur voiture est encerclée. Ils se font frapper. Mathéo reçoit plusieurs coups de couteaux. Son frère aîné parvient à prendre la fuite. 

En redescendant, l'ami des deux frères constate le vol de sa voiture. Il trouve Mathéo, au sol, mortellement touché au dos. 

Mathéo n'était pas connu des services de police. 

Un deuxième cas d'aggression dans la soirée

Cette scène fait échos à une autre qui s'est déroulée la même nuit, à quelques mètres de là. Dans un appartement, place Emile Thuillez, une dizaine de personne fait irruption dans une fête où se trouvaient une vingtaine de personnes. Les individus demandent si il y a des parisiens dans l'appartement. Par leur présence, la soirée est perturbée. Ils commettent des violences, notamment un coup de couteau, asséné dans le mollet d'un jeune homme, entraînant trois jours d'Incapacité Totale de Travail (ITT). 

A ce stade, on ne sait pas si l'irruption dans la soirée a eu lieu avant ou après l'agression de Mathéo et de son frère. 
 

"Le coup mortel a été porté dans le dos"

Ce serait en se rendant dans cet appartement que la police découvre Mathéo, agonisant au pied de l'immeuble place de Bretagne. La victime est prise en charge par les secours et décède "peu après son transfert vers l'hôpital", explique le Procureur de la République dans le communiqué.

Selon l'autopsie, "le coup mortel a été porté dans le dos de la victime", rajoute-t-il, en précisant qu'il avait subit "plusieurs coups de couteau". 

Quant à la voiture, elle a été "retrouvée dimanche en fin de journée, incendiée", toujours selon le communiqué.  

Intervention de la BRI

Dès lundi 27 janvier, l'enquête a été confiée à la police judicaire d'Amiens. Rapidement quatre des dix individus ont été identifiés, notamment l'un d'entre eux, porteur d'un couteau et cagoulé. 

La BRI de Lille et Creil a été dépéchée sur place, procédant à l'interpellation d'une personne, âgée de 18 ans à Etouvie, mardi 28 janvier. Le lendemain, trois autres individus (deux de 21 ans et un de 24 ans), habitants du quartier d'Amiens Nord se rendent à la police. 

L'enquête suit son cours

Les quatre personnes reconnaissent leur présence à la soirée, avançant qu'ils y étaient invités. Ils nient cependant les faits concernant l'homicide. 

Le parquet a demandé leur mise en examen et leur placement en détention. L'enquête continue de s'intéresser à l'identification des autres personnes impliquées. D'autres interpellations sont attendues. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers