Un bus Nemo pris pour cible à Longueau dans la nuit de vendredi à samedi

Aux alentours de 23h30, un bus Nemo a été pris pour cible au niveau de la mairie de Longueau / © Yassine Assal et Amélia Leclercq
Aux alentours de 23h30, un bus Nemo a été pris pour cible au niveau de la mairie de Longueau / © Yassine Assal et Amélia Leclercq

Dans une vidéo publiée sur Twitter, des passagers d'un Nemo 1 ont affirmé que leur bus a été attaqué au niveau de la mairie de Longueau, vendredi soir à 23h30. Les suspects ont été interpellés une heure après les faits. 

Par Paul-Antoine Leclercq

Stupéfaction à Amiens, lorsqu'une vidéo est publiée ce samedi 25 janvier à 12h28, sur le réseau social Twitter. Un bus Nemo 1 aurait essuyé des coups de feu au niveau de la mairie de Longueau, dans la nuit de vendredi à samedi aux alentours de 23h30. Une information que Pascal Rifflet, vice-président d'Amiens Métropole en charge des transport a tenu à corriger, évoquant des jets de pierre. 

Une seconde vidéo montre un impact sur une vitre. Le buzz a rapidement pris sur le réseau social. "On rentrait du Buffalo Grill à Longeau. On était tranquillement assis dans le bus avec mon cousin [l'auteur de la vidéo, NDLR] quand on a entendu des tirs sur la vitre du bus, raconte Amélia Leclercq. Le chauffeur a commencé à s'arrêter. Mon cousin lui a dit d'accélérer.", rajoute-t-elle, encore chamboulée par ce qu'il s'est passé la veille.  
 

Un acte de représailles

Selon Pascal Rifflart il s'agit d'un acte de représailles. "L'une des personnes impliquées aurait été verbalisée plus tôt dans la journée et aurait voulu se venger". Les auteurs de cette "attaque" ont été interpellés moins d'une heure après les faits et ont été placé en garde à vue. 
 


Amélia et Yassine Assal, ont été surpris par le manque de réaction du chauffeur : "Quand on est arrivé à la gare d'Amiens, il n'a même pas cherché à s'excuser ou à prendre nos noms." Ils prévoient de se tourner vers la compagnie de bus, afin d'avoir des explications. 

Sur le même sujet

Les + Lus