Coronavirus - restriction des visites, lits supplémentaires : le CHU d'Amiens renforce (encore) son dispositif

L'entrée du CHU Amiens Picardie, le 25/02/2020 / © FTV
L'entrée du CHU Amiens Picardie, le 25/02/2020 / © FTV

Pour faire face à l'épidémie de Covid-19, le CHU d'Amiens Picardie a revu son organisation. Objectif : prendre en charge aux mieux les patients atteints par le virus, prendre en charge les urgences et protéger le personnel soignant. 

Par Romane Idres

Depuis l'arrivée du coronavirus Covid-19 en France le CHU d'Amiens fait partie des hôpitaux en première ligne dans les Hauts-de-France. L'organisation y est régulièrement adaptée en fonction de l'évolution de l'épidémie et des consignes du gouvernement. Chaque jour, une cellule de coordination se réunit, en lien avec la préfecture de région et l'Agence régionale de Santé. 

Bientôt 3 unités dédiées

L'hôpital d'Amiens a augmenté sa capacité d'accueil de patients atteints du coronavirus avec 40 lits de médecine dédiés, répartis sur deux unités. Dés ce mercredi 18 mars, une nouvelle unité sera opérationnelle, offrant 20 lits supplémentaires, et activable dés que le besoin se fait sentir. 

Le service de réanimation contient 17 lits dédiés, et 10 lits supplémentaires pour les patients dans un état moins critique. 

Prise en charge des enfants 

Le CHU d'Amiens a rapidement mis en place une prise en charge dédiée à la pédiatrie. Avec une capacité de 12 lits en service pneumo-pédiatrique, il offre la possibilité d'hospitaliser les parents avec leur enfant. Deux lits de réanimation pédiatrique sont également prévus dans le dispositif.

Restriction des visites 

Afin de limiter les contacts entre personnels, visiteurs et soignants, les visites sont limitées à un visiteur par jour et par patient. 

Les visites aux personnes âgées et/ou handicapées sont interdites, afin de les protéger au mieux. Au cas par cas, et sur avis du médecin, des dérogations pourront exceptionnellement être accordées (notamment en cancérologie). 

Opérations et consultations reportées

Afin que les soignants puissent au maximum être mobilisées sur l'épidémie qui touche de plein fouet la région, les opérations et les consultations non-urgentes vont être déprogrammées. Ainsi, le CHU ne fonctionne désormais qu'avec 12 salles de blocs opératoires, contre 30 habituellement. 

Néanmoins, la direction du CHU demande aux personnes concernées de ne pas se présenter pour avoir des renseignements à ce sujet, et à ne pas appeler non plus, afin de ne pas saturer les lignes du standard. Si votre rendez-vous est annulé, vous allez être contacté par l'équipe médicale. 

Le service des urgences reste néanmoins ouvert et opérationnel. 

Samu renforcé 

En tant qu'acteur essentiel de l'orientation et de la prise en charge des patients, le Samu 80 a été réorganisé pour pouvoir au mieux réaliser sa mission, et venir en renfort des Samu de l'Aisne et de l'Oise. Le 3 mars, une deuxième salle de régulation a en effet été installée pour recevoir les appels relatifs au Coronavirus. Les médecins peuvent alors précisément indiquer aux patients la marche à suivre selon leur situation.

Si la personne qui appelle nécessite d'être prise en charge, elle aura un rendez-vous avec un infectiologue, et si besoin, une analyse biologique sera réalisée, afin d'établir le diagnostic et décider de la nécessité d'une hospitalisation.
 

Sur le même sujet

Les + Lus