Covid-19. Visites limitées dans les hôpitaux, lits supplémentaires en réanimation, mesures renforcées en Hauts-de-France

Alors que les prises en charge des patients atteints du coronavirus devraient augmenter dans les prochains jours, l’agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France prend de nouvelles mesures.
Service de réanimation du centre hospitalier d'Abbeville, dans la Somme.
Service de réanimation du centre hospitalier d'Abbeville, dans la Somme. © FTV
Il faudra attendre la mi-novembre avant de pouvoir appréhender les effets du reconfinement et son efficacité. En attendant, l’ARS des Hauts-de-France se prépare à gérer l’afflux prévu de nouveaux cas positifs à la Covid-19 que ses hôpitaux devront prendre en charge. Le point sur les dernières mesures.

100 lits supplémentaires en réanimation

Dans un communiqué dévoilé le mardi 3 novembre, l’ARS Hauts-de-France a annoncé la nécessité de porter le nombre de lits de réanimation de 700 à 800. À titre de comparaison, 460 lits de réanimation sont en place hors contexte de crise sanitaire. Dans le cas contraire, à en croire les prévisions, les services de réanimation seraient quasiment entièrement saturés dès la mi-novembre.

En effet, les prévisions d’évolution du nombre de patients Covid-19 en réanimation dans la région établissent – en tenant compte notamment des effets attendus du couvre-feu et du confinement – un besoin de prise en charge de plus de 600 patients Covid-19 réanimatoires mi-novembre.

Agence régionale de santé des Hauts-de-France

 

Activation du Plan blanc dans toute la région

S’il était déjà activé depuis le 22 octobre dans plusieurs établissements de la région, l’ensemble des hôpitaux des Hauts-de-France a désormais enclenché son plan blanc conformément à la demande du ministre de la Santé, Olivier Véran. Ce dernier, dans une lettre adressée aux directeurs des établissements médicaux, les incitait à déclencher "sans attendre" leur plan blanc, "les premiers paliers de déprogrammation", et vérifier "la mise en œuvre effective" de ces reports.

Le plan blanc "donne la possibilité aux établissements de prendre les mesures de gestion adaptées, notamment d’engager plus massivement des déprogrammations selon la doctrine régionale élaborée avec l’ensemble des acteurs hospitaliers ; de réaffecter du personnel au sein des établissements, voire de rappeler du personnel lorsque les renforts ne sont pas suffisants", rappelle l’ARS.

Les visites des patients hospitalisés limitées

Les visites des patients hospitalisés sont largement limitées sur l'ensemble des Hauts-de-France. L’ARS a en effet demandé aux établissements de santé de la région "de suspendre de manière provisoire les visites des familles et des proches, sauf dérogations décidées par le médecin en charge du suivi du patient." Une mesure visant à limiter "les croisement de personnes", ainsi qu’à permettre aux soignants de "recentrer leurs activités sur les missions de soins".

Les situations sont appréciées au cas par cas et chaque visite "exceptionnellement autorisée reste bien entendue soumise au strict respect des gestes barrières", précise le CHU d'Amiens où le dispositif est d'ores et déjà entré en vigueur.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société