Féminicide à Amiens : le meurtrier présumé est décédé

L'homme suspecté d'avoir tué sa femme et blessé ses enfants avec un marteau avant d'incendier sa maison le 13 décembre est décédé au CHU de Lille. 

Le meurtrier présumé s'était enfermé dans son pavillon pour y mettre le feu.
Le meurtrier présumé s'était enfermé dans son pavillon pour y mettre le feu. © France 3 Hauts-de-France
Le 13 décembre dernier, le corps d'une femme avait été retrouvé dans une maison en feu rue de la Métairie à Amiens. L'enquête avait conclu que l'auteur du meurtre était probablement le conjoint. L'homme aurait tué sa femme en lui assénant de violents coups à la tête. Il aurait ensuite poursuivi ses deux enfants, âgés de 10 à 17 ans, dans la rue, armé d'un marteau. 

Les enfants se sont réfugiés chez un voisin. C'est alors que l'homme serait retourné dans la maison pour y mettre le feu. Les pompiers venus éteindre l'incendie l'avait retrouvé vivant, mais brûlé à 35%. Il avait été transporté au service des grands brûlés du CHU de Lille.
 
Le procureur de la République a indiqué ce lundi qu'il était finalement décédé des suites de ses blessures, à l'hôpital, une semaine après le drame. Compte tenu de son état, il n'a pas pu être entendu par la justice, mais une autopsie a été demandée.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société féminicide femmes