Les grévistes de l'hôpital psychiatrique d'Amiens parodient “Désolé” du groupe Sexion d'Assaut

© Pinel en lutte
© Pinel en lutte

Après 101 jours de grève et 72 nuits sous les tentes, les salariés de l'hôpital psychiatrique restent plus que jamais mobilisés. Pour faire passer leurs revendications, ils ont posté sur la chaîne Youtube du collectif Pinel en lutte une parodie de la chanson Désolé du groupe Sexion d'Assaut.

Par Jennifer Alberts


La vidéo a été postée dimanche midi sur la chaîne Youtube du collectif Pinel en Lutte et a déjà été visionnée près de 3.000 fois 24 heures après. Les salariés de l'hôpital psychiatrique Philippe Pinel à Amiens sont en grève depuis maintenant 100 jours et 72 nuits.
 


Et "parce qu'on est révoltés et plus déterminés que jamais. Parce que notre créativité n'a plus de limites. Parce qu'avec de simples mots le message ne semble toujours pas passer auprès de nos chers dirigeants", ils ont décidé de faire connaître leurs revendications autrement : ils ont parodié la chanson Désolé de Sexion d'Assaut, le groupe d'origine de Maître Gims, et ont tourné un clip.

Dans cette vidéo en noir et blanc, les grévistes, vêtus de leur blouse et portant un masque blanc, expliquent pourquoi ils sont en grève. Ils interpellent également Agnès Buzyn , la ministre de la santé, et Emmanuel Macron.

Le succès de la vidéo montre le soutien de l'opinion au combat des employés de l'hôpital Pinel : le post Facebook annonçant l'existence de ce clip a été partagé en quelques heures plus de 650 fois.
 

Depuis maintenant 100 jours et 72 nuits, les soignants de l'hôpital Pinel à Amiens sont en grève pour de meilleures conditions de travail mais surtout pour obtenir l'organisation d'une table ronde avec l'Agence régionale de santé et la direction de l'établissement psychiatrique. Une table ronde finalement accordée après 90 jours de lutte : la rencontre est programmée le mardi 25 septembre. Mais pierre d'achoppement : l'ARS ne souhaite voir à la réunion que les représentants du personnel et les syndicats. Or les grévistes revendiquent un mouvement non-syndiqué.
 


 

Sur le même sujet

À Valenciennes, 2600 cyclistes ont traversé mairie, écoles, théâtre ou stade de foot pendant le Vélotour

Les + Lus