Hockey sur glace. Jonathan Narbonne : “les Gothiques d'Amiens sont tatoués à vie sur mon coeur”

le capitaine des Gothiques d'Amiens, Jonathan Narbonne, annonçant son départ du club, le 20 mars 2019. / © France 3 Picardie
le capitaine des Gothiques d'Amiens, Jonathan Narbonne, annonçant son départ du club, le 20 mars 2019. / © France 3 Picardie

Le capitaine des Gothiques a annoncé son départ ce 20 mars, après l'élimination en demi-finale de Ligue Magnus face à Grenoble. Après trois saisons passées sous les couleurs picardes, le joueur retourne chez lui, au Québec, et fait ses adieux à une équipe qu'il considère comme "une famille".

Par France 3 Picardie

Après trois années de bons et loyaux services, le capitaine des Gothiques d'Amiens Jonathan Narbonne a pris la décision de quitter le club. Mûrement réfléchie, l'annonce est venu de lui-même. Après avoir inscrit d'une trace indélébile l'histoire du club picard, "Jon" a décidé d'écrire son avenir chez lui, au Québec.

Forcément déçu par l'élimination face à Grenoble, le solide gaillard originaire de Laval (Canada) a assumé son rôle de leader en faisant face à ses responsabilités et en acceptant de répondre gentiment et naturellement à nos questions en zone mixte.

France 3 Picardie : Ce match face à Grenoble était pour vous le dernier avec le maillot des Gothiques. Quand avez-vous pris la décision de partir ?
Jonathan Narbonne : Dès l'été dernier, j'en avais parlé avec ma femme parce que j'avais eu une opportunité d'emploi. Je suis juste formé au hockey, alors quand il y a une opportunité d'emploi... Je ne peux pas penser tout le temps à moi dans la vie. Il y a ma femme et mon enfant. Pour notre couple et notre famille, c'était mieux de revenir au Québec avec deux emplois stables. Tout au long de la saison, on en a parlé longtemps. Ca a été très difficile.

Après le match [de ce soir], je suis allé voir ma femme pour prendre le p'tit et faire un dernier tour [de patinoire] avec. Elle était en larmes. J'avais le coeur lourd.

Qu'allez-vous faire comme métier ?
Je préfère rester discret là-dessus, mais j'ai deux offres d'emploi. Ce sera dans une usine où je pourrais très bien gagner ma vie.

Que retiendrez-vous du parcours réalisé cette saison ?
Que ce groupe était une famille. Je me rappellerais toute ma vie des joueurs et du grand plaisir que j'ai eu à être capitaine d'une telle équipe.

Ce fut également une saison incroyable avec la victoire en coupe de France et une place dans le top 4 pour la deuxième fois d'affilée. L'équipe a fait un super bon boulot. Les supporters ont été là pour nous tout au long du championnat. Les entraîneurs, les kiné et bénévoles ont été géniaux. Je n'aurais pas pu demander mieux. Les Gothiques sont tatoués à vie sur mon coeur.

Et de la ville d'Amiens ?
C'est une place qui m'a marquée à vie. Amiens a été le meilleur endroit où j'ai pu avoir la chance d'évoluer et jouer pro. Ca a été incroyable ici. J'ai aussi eu mon garçon ici.

Quelle est la suite pour vous maintenant ?
Je vais recommencer la vraie vie avec ma femme. Je vais tout de même continuer à jouer le week-end en tant que semi-pro Je ne sais pas encore avec qui mais moi je veux juste continuer à faire du hockey. Ce sera différent car je jouerai après une semaine de travail, mais je vois ça d'un bon oeil. J'accepte le prochain challenge de ma vie. Je ne suis même pas inquiet.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus