"Il faut des jambes, et il faut du mental" : l'Amiénois Redouane Hennouni Bouzidi déterminé pour les Jeux Paralympiques

Licencié à l'Amiens UC, Redouane Hennouni Bouzidi vient de battre le record d'Europe de 1 500 mètres handisport dans sa catégorie avec 4'07". Il est désormais déterminé à battre le record du monde et à remporter les Jeux Paralympiques.

Après avoir battu le record d'Europe à Dubaï, Redouane Hennouni compte remporter les Jeux Paralympiques.
Après avoir battu le record d'Europe à Dubaï, Redouane Hennouni compte remporter les Jeux Paralympiques. © FTV

Depuis qu'il a commencé à s'entraîner en catégorie handisport, Redouane Hennouni Bouzidi n'a qu'une idée en tête : remporter les Jeux Paralympiques de Tokyo. Et il est sur la bonne voie !

Record d'Europe

Les compétitions ont à peine repris qu'il vient de battre le record d'Europe en 1 500 mètres au meeting international de Dubaï avec un temps de 4'07". "Je me sentais bien, je suis parti à Dubai déterminé, en sachant que j'allais faire une grosse performance", nous confie-t-il. Mais il le promet : il est capable de faire encore mieux. 

🔴⚪ En handisport Redouane HENNOUNI-BOUZIDI au meeting international de Dubaï ce 10/02/21 💥 remporte le 1500m en...

Publiée par Amiens UC Athlétisme sur Mercredi 10 février 2021

Christophe Guibon, directeur technique de l'Amiens UC et qui l'a entraîné pendant longtemps, n'a pas de doute là-dessus non plus. "Vu comme il est costaud mentalement, il devrait être imbattable en handisport, assure-t-il. Il est capable de courir en moins de 4 minutes, il l'a déjà fait quand il courait avec les valides."

Un mental d'acier

Car avant de passer en section handisport en 2018, Redouane courait avec les valides. "Quand il est arrivé au club, à 16 ans, il ne voulait pas entendre parler de handisport", se souvient l'entraîneur. Redouane est pourtant devenu hémiplégique après un grave accident de patinage qui l'a plongé dans le coma pendant un an alors qu'il n'avait que 13 ans. Aujourd'hui reconnu "T38", c'est-à-dire athlète hémiplégique concourant debout avec un handicap cérébral, il brille à l'international. 

Son prochain objectif ? Battre le record du monde dans moins de deux mois, au meeting de Talence, en Gironde, qui se tiendra le 28 mars. "J'ai déjà couru sous les 4 minutes,mais je n'étais pas encore en handisport donc ça ne compte pas dans les records, explique l'athlète. Il faut le refaire et j'en suis capable. Il faut avoir les jambes, et il faut avoir le mental."

Serein pour les Jeux

D'autant que l'arrêt temporaire des compétitions en raison de la crise sanitaire lui a permis de se préparer au mieux. "Il avait des blessures au tendon d'Achille et au genou qu'il a pu soigner, donc c'était un mal pour un bien finalement, précise Christophe Guibon. Il était jamais à 100% à cause de ses douleurs récurrentes, et là le fait de se soigner il a vu la différence, il a pu se concentrer mieux sur ses sensations pendant la course."

L'athlète confirme : "Je n'ai pas couru pendant un mois pour me soigner. Maintenant et je n'ai plus mal du tout, et ça fait la différence.

De quoi lui redonner confiance pour les Jeux Paralympiques qui se tiendront à Tokyo du 24 août au 5 septembre 2021. Et pas question de se contenter de participer : il a bien l'intention d'y décrocher l'or.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport athlétisme