Insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, AVC : comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

Publié le
Écrit par Anas Daif .

Une grande journée de prévention aux maladies cardiovasculaires et à l'insuffisance cardiaque aura lieu mercredi 28 septembre à Amiens. L'occasion de se rappeler des bonnes attitudes à adopter pour mieux connaître son cœur et le préserver.

"On n'est pas là pour donner des restrictions, notre message, c'est de prendre du plaisir". Une journée de prévention sur les maladies cardiovasculaires est organisée mercredi 28 septembre de 10h à 17h sur la place René Goblet à Amiens.

Démonstrations, ateliers et bons conseils

Un programme bien fourni s'annonce. Il a été concocté avec le CHU d'Amiens ou encore le professeur Christophe Tribouilloy. Une initiative similaire avait eu lieu l'année dernière, "de manière plus confidentielle", explique le docteur Philippe Salle, président de l'Association de Cardiologie de Picardie. Mais cette fois-ci, "on a voulu prendre de l'amplitude et en même temps cette année, la journée s'inscrit dans la Semaine du cœur et du dépistage de facteurs de risques, en plus de Journée nationale de l'insuffisance cardiaque", rappelle-t-il.

On y retrouvera plusieurs stands qui vont s'exprimer sur les bonnes règles de conduite et la bonne hygiène de vie à adopter, "car on peut éviter les 3/4 des maladies cardiovasculaires en fonction de son attitude". Il y aura également "une démonstration avec une diététicienne, des partenaires qui vont montrer l'importance de l'activité physique avec notamment une marche nordique, mais aussi des actions anti-stress comme le yoga par le rire."

Autre point important : des démonstrations des gestes qui sauvent auront lieu. "On peut malheureusement rencontrer quelqu'un qui a un arrêt cardiaque et on montrera comment on agit sur de pareils cas", poursuit le docteur.

On va rappeler qu'il faut contacter le 15, il y a aura des mannequins pour s'entraîner au massage cardiaque et un défibrillateur pour dédramatiser l'approche de cet appareil.

Docteur Philippe Salle

Prise de tension et bilan sanguin pour mieux connaître son coeur

Le docteur Philippe Salle insiste sur l'attitude et les gestes à avoir pour prévenir les maladies cardiovasculaires et l'insuffisance cardiaque. "On a l'hérédité qui favorise la survenue de certaines maladies au niveau des artères, relève-t-il. Il faut savoir si dans sa famille, il y a eu des accidents cardiovasculaires. Dans ce cas, on est plus exposé."

Excès de cholestérol, diabète... Le dépistage est indispensable pour prévenir ces maladies. "Il faut faire une prise de tension et réaliser un bilan sanguin."

Les maladies cardiovasculaires restent la première cause de mortalité chez les femmes et la deuxième chez les hommes après le cancer.

Docteur Philippe Salle

Et malgré la sévérité de ces maladies, Philippe Salle et toute l'organisation veulent "donner un message positif" pour améliorer la qualité de vie : "faire 30 minutes de marche par jour, manger de manière équilibrée avec des fruits et légumes, pas trop de gras, ne pas fumer, savoir gérer son stress". Pour lui, l'activité physique "permet de gérer ces facteurs". 

Aujourd'hui, "la sédentarité, c'est presque aussi grave que le tabac", constate le docteur. Les jeunes "font moins d'activité physique qu'il y a 20-30 ans, les performances cardiaques ne sont plus pareils." Pourtant, une bonne hygiène de vie et du sport "permettent de se sentir bien dans son corps et dans sa tête". En somme, "il faut se poser la question : où j'en suis avec mon risque ? Que faire pour mieux me sentir au quotidien et prévenir les maladies cardio-vasculaires ?"

Selon l'Institut Pasteur de Lille, chaque année "150 000 personnes meurent d'une maladie cardiovasculaire, 120 000 personnes déclarent un infarctus du myocarde et 500 000 sont atteints d'une insuffisance cardiaque". Dans les Hauts-de-France, c'est deux à trois fois plus "de nouveaux cas" que dans le reste du pays. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité