Dans la Somme, un calendrier de l'Avent pour valoriser agriculteurs et produits locaux

Les Jeunes agriculteurs de la Somme lancent un calendrier de l'Avent pour découvrir chaque jour avant Noël un producteur local et une recette. Pour ce 1er décembre, le calendrier s'ouvre sur une jeune bergère qui vient d'obtenir l'AOP de l'agneau des prés salés de la baie de Somme.
Grâce à ce calendrier de l'Avent, les Jeunes agriculteurs souhaitent faire découvrir au public un producteur et une recette locaux chaque jour (ici Guillaume Clop et Laure Poupart).
Grâce à ce calendrier de l'Avent, les Jeunes agriculteurs souhaitent faire découvrir au public un producteur et une recette locaux chaque jour (ici Guillaume Clop et Laure Poupart). © Jérôme Arrignon / FTV
Dans une pâture marécageuse de Saint-Valery-sur-Somme, Laure Poupart mène son troupeau de 260 brebis. La bergère samarienne, bientôt 30 ans, fait partie des vingt-quatre producteurs sélectionnés pour participer au calendrier de l'Avent virtuel du syndicat des Jeunes Agriculteurs de la Somme.

Chaque jour, un agriculteur et une recette à base de ses produits sont proposés sur la page Facebook des JA80. Laure Poupart ouvre ainsi le calendrier ce 1er décembre, avec une recette de gigot d'agneau de Noël servi avec ses pommes de terre. Elle a obtenu l'AOP Prés Salés de la Baie de Somme et souhaite faire connaître l'appelation auprès des consommateurs.
 

On a fait une AOP parce que les moutons de prés salés, c'est un savoir-faire qui est relié à un territoire bien particulier. Mon but, c'est de préserver ce savoir-faire-là qui existe depuis des années et qui rend ce territoire authentique.

Laure Poupart, éleveuse de brebis

Laure Poupart, bergère en baie de somme ©France 3 Hauts-de-France
 
Privés de marchés fermiers à cause du confinement, cette opération est une manière de garder le lien avec les consommateurs."On propose des productions très variées - miel, viande, charcuterie, bière -issues de la Somme. On a choisi au hasard sur une carte pour être les plus représentatifs, explique Guillaume Clop, président des Jeunes agriculteurs de la Somme. Ce calendrier montre la richesse de notre département, avec des cultures diverses et variées."

Profils et produits divers

Ce calendrier témoigne aussi de la diversité des profils d'agriculteurs installés dans la Somme. Laure Poupart, par exemple, n'a pas toujours élevé des brebis. Après des études consacrées à l'environnement, elle travaillait alors pour la Chambre d'agriculture auprès de l'association des Prés salés de la baie.

C'est par ce biais qu'elle a rencontré le berger Roland Moitrel, qui est désormais son formateur. "Quand on allait sur la baie dans la vase, elle y allait directement, elle rebutait pas sur le travail (sic). Je me suis dit que c'était bon signe," se souvient-il.

Aujourd'hui, onze éleveurs seulement bénéficient de l'AOP Prés Salés de la Baie de Somme, répartis entre la Somme, la Seine-Maritime, l'Oise et le Pas-de-Calais.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie baie de somme nature