Jeux paralympiques : l'Amiénoise Erika Sauzeau médaillée de bronze en aviron sur le quatre barré mixte

Licenciée au Sport Nautique d’Amiens, Erika Sauzeau a remporté la médaille de bronze aux Jeux paralympiques de Tokyo avec l'équipage du quatre barré mixte dimanche 29 août. Une très belle performance pour celle qui pratique l'aviron que depuis un an et demi.

Championnats d'Europe, championnats du monde et désormais les Jeux Paralympiques. Erika Sauzeau vit aujourd'hui une ascension fulgurante. Licenciée au Sport Nautique d’Amiens, elle remporte dimanche 29 août une médaille de bronze à Tokyo avec l'équipage du quatre barré PR3 mixte. Les Français, qui s'étaient qualifiés lors des repêchages la veille en battant au passage le record paralympique, ont franchi la ligne d'arrivée en troisième position en 7'27''04 (+17'96), derrière les Britanniques, champions paralympiques et les Américains (+11'05). 

Une victoire saluée par le président du département de la Somme : 

Le sport comme une renaissance

Il faut dire que la performance est impressionnante. Erika Sauzeau ne pratique l'aviron que depuis un an et demi. Dans l'équipage français, elle a remplaçait à l'origine une autre rameuse."C’est le directeur sportif du comité paralympique français qui m’a fait cette proposition d’essayer l’aviron puisqu’une athlète s’est désengagée. La coque est qualifiée pour Tokyo, mais il leur manquait une athlète dans le bateau. Il m’a proposé de tenter l’aventure et ça a matché", nous confiait-elle en juin dernier.

Il y a une vingtaine d'années, cette monitrice de sport dans l'armée de l'air, originaire de Beauval, au nord d'Amiens, se faisait renverser par un bus alors qu'elle se trouvait sur un passage piéton. Elle a subi au total 5 opérations au niveau du genou gauche. En 2013, le sort s'acharne, elle est victime également d'un accident du travail. "Je suis restée sous morphine pendant 5 ans avec des phases d'hospitalisation. C’est le sport qui m’a permis de me raccrocher à quelque chose et de nouveau pouvoir me dépenser sur un terrain de sport", expliquait-elle. 

Avec ses deux médailles d'or aux championnats du monde, l'argent aux championnats d'Europe et désormais le bronze aux Jeux paralympiques, la carrière sportive d'Erika Sauzeau ne pouvait pas mieux débuter. De bon augure pour les prochains Jeux à Paris ! 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handisport sport handicap société