Jeux paralympiques : "La quatrième place, je n’en veux plus", ou comment monter sur le podium du 1500 mètres quand on est un as du virage

Le geste sportif est l'essence des JO. Découvrez "Le Geste en or", une série de portraits de sportives et sportifs en attendant les Jeux Olympiques. Deuxième épisode, avec l'Amiénois Redouane Hennouni-Bouzidi, qui à 35 ans se prépare pour sa seconde participation aux Jeux paralympiques. Il avait terminé à la quatrième place aux 1 500 mètres à Tokyo.

Le parcours de cet athlète est atypique. Redouane Hennouni-Bouzidi a pratiqué le patinage artistique jusqu’à ses quatorze ans, mais un accident lors d’un entraînement l’a lourdement handicapé. Il a reçu la lame de patin sur la boîte crânienne et s'est réveillé complètement aphasique après un long coma. Il lui a fallu des années pour parvenir à remarcher. Mais le jeune homme n'a jamais abandonné son rêve de devenir un sportif de haut niveau. Quatre ans après son accident, il s'est lancé dans l'athlétisme et la course à pied. 

"Tout se joue dans les 500 derniers mètres. Je fais en sorte que mes foulées soient les plus longues possible"

Redouane Hennouni-Bouzidi

Son geste en or, ou plutôt sa force dans la course sur 1 500 mètres, c'est, dit-il, "la gestion dans le virage". Il explique : "Il faut rester solide sur ses appuis et puissant. Si je baisse les yeux, ça ne va pas. Donc, je garde la tête bien droite et le dos bien droit. Une fois que j'arrive dans le virage, je reste toujours à la corde." 

VOIR AUSSI : Le "geste en or" du champion du monde de breakdance, Kamil Bousselham

durée de la vidéo : 00h02mn11s
Le geste en or de Redouane Hennouni-Bouzidi pour les 1 500 mètres handisport aux JO de Paris 2024, c'est la gestion dans le virage (réalisation : Frédéric Fiolet / crédit musique : ARTLIST.IO) ©FF Production / France Télévisions

"La quatrième place, je n'en veux plus. Ce que je vise maintenant c'est le podium, et je vais tout faire pour y arriver"

Redouane Hennouni-Bouzidi

LIRE AUSSI : JO de Paris 2024 : "pour un sportif, les valeurs de l’olympisme, c’est le summum", exprime Joseph Mbongo porteur de la flamme olympique
  

Les JO, c'est avant tout la beauté du geste sportif : la vitesse d'une course, la précision d'un toucher, la finesse d'une technique travaillée pendant des annéesLe Geste en or, une série de portraits intimistes de sportifs et sportives des Hauts-de-France à découvrir en juin et juillet, en attendant les Jeux Olympiques de Paris 2024.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité