La présence à l’école d’un magazine rédigé par l’association L214 contestée dans la Somme

Le président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de la Somme et le président de la région Hauts-de-France demandent au recteur de l’académie d’Amiens d’agir pour que Mon journal animal, publié par l’association L214, ne soit plus diffusé dans les écoles.

L'accès dans les écoles à la revue "Mon journal animal", rédigée par l'association L214, fait débat.
L'accès dans les écoles à la revue "Mon journal animal", rédigée par l'association L214, fait débat. © L214

"On n’est plus dans l’information ni l’éducation, on est dans du formatage", estime Denis Bully, président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de la Somme. Il a été prévenu par la directrice d’une école primaire à Amiens de la diffusion dans son établissement du magazine Mon journal animal, rédigé par l’association de défense animale L214. "Ce qui nous dérange, c’est que cette publication émane d’une association qui a eu des problèmes avec la profession, qui s’introduit de manière clandestine dans les élevages et cherche à nuire", explique-t-il.

Si le représentant du monde agricole dit "comprendre la cause", il "déplore les méthodes" et rappelle que cette association ne dispose pas de convention avec l’Éducation nationale.

Un courrier relayé par Xavier Bertrand

Dans un courrier également adressé au recteur de l’académie d’Amiens, le président de la région des Hauts-de-France demande lui aussi que des mesures soient prises. "La protection des animaux est une cause qu’il faut défendre, écrit-il, mais cette association a été condamnée à de nombreuses reprises pour atteinte à la vie privée et violation de domicile." Et d’ajouter : "n’étant pas agréée par l’État, elle n’est pas en droit de diffuser ce type de publications au sein d’établissements scolaires."

"Un outil de sensibilisation" selon L214

Contactée, l’association se dit "surprise" par cette démarche et met en avant le sérieux de sa pédagogie et sa volonté de sensibiliser à la défense des animaux. "Mon journal animal est un titre de presse enregistré à la BNF, disponible sur abonnement, et qui traite de sujets scientifiques et d’actualités en lien avec la défense des animaux", explique Dominic Hofbauer, éducateur en éthique animale à L214.

"Non seulement aucun titre de presse utilisé en classe n'a besoin d'être agréé par l'Éducation nationale, ajoute-t-il, mais les lobbies de la viande et du lait diffusent massivement des dépliants promotionnels sans agrément dans les écoles sans que beaucoup de responsables politiques ne s'en inquiètent."

Une publication non recommandée par l'Éducation nationale

Ce n’est pas la première fois que l’accès à cette publication au sein des établissements scolaires provoque des réactions. En octobre 2020 déjà, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer avait réaffirmé sa position dans un Tweet.

Contacté, le rectorat d’Amiens confirme que dans le cadre de la promotion de la santé et de l'éducation à l'alimentation, les ressources pédagogiques utilisées en classe doivent avoir été élaborées en lien avec l'Éducation nationale. "L'éducation à l'alimentation doit en particulier permettre aux élèves d'apprendre à mieux se nourrir au travers d'une alimentation saine et équilibrée, explique la directrice de la communication. Le recours spécifique à des publications de L214 n'est pas recommandé par l'Éducation nationale au regard de ces éléments"

Dans un courrier adressé au président de la région des Hauts-de-France, le recteur de l'académie d'Amiens se dit attentif à cette alerte, mais, selon lui, la remontée de terrain dans le département de la Somme "n'a pas permis d'identifier une utilisation du journal produit par l'association L214 dans les écoles."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société animaux