Natation : malgré l'entraînement bouleversé par le Covid-19, les Amiénois dominent le meeting des Hortillons

La 12e édition du meeting des Hortillons s'est terminée ce 29 novembre au Coliseum d'Amiens sur de bonnes performances de l'Amiens métropole natation. La compétition arrivait à point nommé pour préparer les championnats de France (10 au 13 décembre), après une saison chamboulée par le Covid-.
Le meeting des Hortillons se fermait ce dimanche 29 novembre.
Le meeting des Hortillons se fermait ce dimanche 29 novembre. © Mélissa Genevois / France télévisions
Pour la dernière finale, Mewen Tomac réalise une belle performance chez lui pour ce troisième jour du meeting des Hortillons. Le jeune nageur amiénois arrive facilement en tête en 200 mètres dos en 01'58"72. "C'est encourageant avant les championnats de France. On n'est pas encore frais, être aussi proche de mon meilleur temps, c'est bien !" confie le jeune nageur de 19 ans (Amiens métropole natation) à sa sortie du bassin. La veille, Mawen Tomac s'est aussi adjugé le 50 mètres dos.
 
Maxime Grousset est l'autre nageur en vue du week-end. Après une pause dans son entraînement due à une contamination au coronavirus, il s'impose en 100 mètres nage libre (48"76) pour son retour en terres picardes. "J'ai été confiné chez moi sept jours, donc j'ai pas nagé pendant dix jours, dix jours c'est difficile pour un nageur. J'ai réussi à faire face, à regagner de l'énergie et là je me sens bien dans l'eau".

Une bonne mise en jambes

À seulement 15 ans, Tabatha Avetand domine le 200 mètres papillon (2'20"46). La Beauvaisienne avoue cependant que la fatigue commence à se ressentir. "C'était un peu dur. Pour ce troisième jour, je commence à fatiguer mais la perf' est bonne quand même. Même si c'est pas mon meilleur temps c'est quand même bien," confie la licenciée au Beauvaisis aquatic club (BAC), satisfaite.
 
Sur les 187 athlètes présents ce week-end, quinze d'entre eux étaient picards. L'entraîneur de l'Amiens métropole natation est satisfait des prestations de ses nageurs. "Ils ont tous réalisé leurs meilleures performances au moins sur une course. Pour nous, c'est un bilan positif, souligne Mathieu Neuillet. Cette compétition arrive au bon moment, quinze jours avant les championnats de France à Saint-Raphaël." Dans cette saison chamboulée par l'épidémie du Covid-19, ce meeting est une aubaine pour les Picards, afin d'être prêts pour les championnats de France Élite, le 10 décembre prochain dans le Var.

Les podiums des nageurs picards

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
natation sport