• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Près de 2000 personnes rassemblées pour la 1e marche des fiertés d'Amiens

Le cortège de la marche des fiertés dans les rues d'Amiens le samedi 22 juin 2019 / © Madison Mouquet / France 3 Picardie
Le cortège de la marche des fiertés dans les rues d'Amiens le samedi 22 juin 2019 / © Madison Mouquet / France 3 Picardie

C'est une première en Picardie. La marche des fiertés avait lieu ce samedi après-midi dans le centre-ville d'Amiens. Près de 2000 personnes se sont rassemblées en faveur des droits des personnes LGBTQI+.

Par E.E / France 3 Picardie

Pour une première c'est un succès ! Près de 2000 personnes ont pris part au cortège coloré de la marche des fiertés ce samedi après-midi à Amiens. 

Ambiance festive sur le parvis de la gare avec des slogans chocs : "Assez, assez de cette société, qui ne respecte par les trans, les gouines et les pédés", scandent les manifestants.

L'initiative provient de 6 associations amiénoises LGBTQI+ ayant comme objectif de lutter contre toute forme de discrimination. "Une personne LGBTQI+ sur deux nous dit qu'elle modifie son comportement ou se cache en public, c'est pour ça que c'est très important pour nous de prendre l'espace publique aujourd'hui afin d'être visibles", explique Marie De Souza, militante du collectif Les Bavardes. 
 
Le rassemblement pour la marche des fiertés à Amiens le samedi 22 juin 2019 / © Madison Mouquet / France 3 Picardie
Le rassemblement pour la marche des fiertés à Amiens le samedi 22 juin 2019 / © Madison Mouquet / France 3 Picardie


50 ans après les émeutes de Stonewall, le combat continue


Dans le cortège Amiénois, il y a aussi des syndicats venus défendre les salariés nombreux à être agressés sur leur lieu de travail. "L'employeur a l'obligation de sanctionner dans l'entreprise toute agression verbale homophobe", rappelle Michel Crepin, secrétaire général CFDT Hauts-de-France. 
 
Rassemblement pour la marche des fiertés à Amiens devant la gare samedi 22 juin 2019 / © Sophie Picard / France 3 Picardie
Rassemblement pour la marche des fiertés à Amiens devant la gare samedi 22 juin 2019 / © Sophie Picard / France 3 Picardie

La lutte pour les droits des personnes LGBTQI+ ne date pas d'hier. Le 28 juin 1969, après une énième descente de police dans un bar gay de New-York, les clients se rebellent. S'ensuivront six nuits d'émeutes et la naissance d'un mouvement mondial en faveur de la tolérance.

Les premières Gay Pride ont permis d'obtenir le Pacs et le mariage pour tous, mais 50 ans après les émeutes de Stonewall, le combat n'est pas terminé. 
 

Pourquoi on dit désormais LGBTQI+ ?

Le sigle LGBT, qui avait remplacé le terme "gay" jugé trop restrictif dans les années 90, a été étendu pour prendre en compte d'autres catégories de personnes. Si le L désigne : lesbienne, le G : gay, le B : bi, le T : trans, désormais il convient d'ajouter le Q comme queer, le I comme intersexe et même parfois le A de asexuel et enfin le + comme tous les autres.

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus