• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le président de l'US Camon achète 68.000€ une tribune pour l'Amiens SC et attend d'être remboursé

C'est cette tribune que le président de l'US Camon a achetée pour le compte de l'Amiens SC. / © France 3 Grenoble
C'est cette tribune que le président de l'US Camon a achetée pour le compte de l'Amiens SC. / © France 3 Grenoble

Dimanche, l'Amiens SC a lancé une campagne de financement participatif pour financer l'achat d'une tribune provisoire. Sauf qu'elle a déjà été achetée aux enchères par le président de l'US Camon pour le compte de l'ASC. Le club semble avoir pris un engagement sans disposer des fonds nécessaires.

Par JA et MG


Par cette opération de crowdfunding, le club promu en Ligue 1 cherche à réunir la somme de 100.000€ et fait appel à son public pour "aider au financement d’une tribune de 1500 places". L'ASC promet de rembourser les dons si l’objectif n’est pas atteint. Problème : la tribune a déjà été achetée...et par un intermédiaire qui attend d'être remboursé par le club.

Lundi 10 juillet dernier, une vente aux enchères de biens appartenant au club d'Evian-Thonon-Gaillard alors en liquidation judiciaire est organisée à Annecy.



Dans le lot, une tribune de 2.000 places. Elle est vendue 68.000 euros. L’acquéreur : Christophe Richard, président de l’US Camon, un club amateur situé près d’Amiens. Il achète également la bâche qui va avec la tribune pour 15.000 euros. Agriculteur de profession, il a remporté la vente pour 83.000 euros et payé un acompte, dit-il, avec ses fonds personnels. 

Mais ce n'est ni pour pour lui ni pour son club que Christophe Richard a acheté cette tribune. Il a en fait joué les intermédiaires pour l'Amiens SC. "J’étais à Annecy pour acheter du matériel pour Camon, mais je savais que l’ASC avait fait des devis pour des tribunes et que ça coutait cher", explique-t-il. Dans une improvisation totale, il aurait conclu un accord, par téléphone, avec l’ASC : "J’ai appelé Mr Mulazzi (vice-président de l’ASXC, ndlr), je lui ai dit qu’il y avait une tribune disponible et on s’est mis d’accord sur un prix de départ, il m’a dit ‘on te suit !’ mais ’tu gères tout’".

Christophe Richard, président de l'US Camon
Propose recueillis par Mickaël Guiho et Jean-Paul Delance - France 3 Picardie


Depuis, plus de nouvelles de l'ASC et Christophe Richard attend que le club lui rembourse la somme qu'il a versée et qui représente les 2/3 tiers de la facture totale. Il attend également le feu vert de l’Amiens SC pour aller chercher la tribune et sa bâche, la démonter et la ramener à Amiens avec trois semi-remorques : "Là, ils sont partis en vacances, alors j’attends…"

La situation pourrait ne porter à aucune confusion si dimanche n'était pas apparu sur les comptes de réseaux sociaux du club amiénois cet étrange appel aux supporters : 


Cette campagne de financement participatif est censée récolter 100.000 euros pour payer l'achat d’une tribune… Le club se serait-il engagé auprès de Christophe Richard sans disposer des fonds nécessaires ? Pas du tout, selon Bernard Joannin. Contacté par téléphone, le président de l'Amiens SC affirme que Christophe Richard va être remboursé et que l'opération de crowdfunding, c'est pour fédérer les supporters. 

Bernard Joannin, président de l'Amiens SC


Dans ce cas, pourquoi cette précision sur le site de la campagne de financement participatif



On peut également s'étonner de l'initiative prise par l'Amiens SC avec l'achat de cette tribune. Des négociations sont en effet en cours avec Amiens Métropole pour une série d’investissements dans le stade. L'installation et donc l'achat d'une tribune provisoire en fait partie. Elle aurait été installée après un appel d’offres et donc, potentiellement, des délais importants. "Le club a pris seul l’initiative d’acheter une tribune, confirme le président de la collectivité, Alain Gest. Il en assume le coût.". Pas question donc qu'Amiens Métropole rembourse les 83.000 euros au club tout simplement parce qu'elle n'en a pas le droit.

Christophe Richard s’impatiente mais ne s’inquiète pas trop : il pense que les dirigeants de l’ASC vont tenir parole. Le club aurait pour objectif d’installer la tribune en hauteur, sur la tribune Est dès qu’elle sera rénovée, et avant le match contre Marseille, en septembre.

 

Sur le même sujet

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel

Les + Lus