Recyclage : elle crée des maillots de bain écoresponsables à partir de filets de pêche récupérés dans les océans

Publié le
Écrit par Elise Ramirez

Orlanne Crauet a créé une marque maillots de bain écoresponsables : Les Alcyonides. Fabriqués à partir de fibres de filets de pêche récupérés dans les océans, elle lutte ainsi, à son échelle, contre la pollution en mer. Un cercle vertueux de la production à la vente.

À 31 ans, Orlanne Crauet a déjà vécu aux États-Unis, en Chine et en Angleterre. Après des études de commerce, elle s’installe à Londres et intègre l’industrie de la mode où elle travaille dans le marketing pendant cinq ans. De cette expérience est née une prise de conscience et une remise en question sur la façon de produire et de consommer les vêtements. "J’ai expérimenté les travers de l’industrie de la mode. La surproduction, la fast-fashion, l’impact sur l’environnement de l’utilisation excessive des pesticides et de l’eau dans la production des vêtements", explique Orlanne.

Des maillots issus des profondeurs

Elle décide de faire volte-face et rentre en France pour ne plus dépendre de ces grands groupes de la mode. "C’est venu d’une sorte de frustration au niveau de la reconnaissance de mon travail. Un bon manager est humain et sait reconnaitre le travail de ses équipes. Il sait reconnaître aussi que son succès est d’abord le succès de ses équipes, et dans les grands groupes, mais aussi de petites structures, on devient un pion et cette partie humaine est perdue au milieu de la masse", insiste Orlanne.

Elle a lors l’idée de créer sa propre entreprise et s’oriente vers la production de maillots de bain écoresponsables. Le nom de son entreprise est tout trouvé : les Alcyonides. "Ça vient de la mythologie grecque. Ce sont des nymphes qui se sont jetées dans un fleuve et qui ont donné naissance à des martins-pêcheurs, de petits oiseaux bleus. Et le nom grec dans la mythologie du martin-pêcheur, c’était l’Alcyon. C’est un mythe entre terre et mer. Terre pour le côté écoresponsable de la marque et mer pour les produits que l'on propose", détaille la chef d’entreprise.

On nettoie les océans un maillot à la fois en donnant une seconde vie à ces filets de pêche.

Orlanne Crauet, chef d'entreprise

Car ses maillots de bain viennent bien des fonds marins. Ils sont fabriqués à partir des fibres de filets de pêche récupérés en mer par des plongeurs volontaires. Une économie circulaire nécessaire aussi pour les maillots de bain, car le nylon utilisé pour leur fabrication provient de la pétrochimie avec un fort l’impact environnemental. "J’ai cherché des alternatives responsables au niveau du tissu et j’ai trouvé ce processus au recyclage des filets de pêche, une nouvelle fibre de nylon. Chaque année, c’est 640 mille tonnes de filets jetés dans les océans. On essaie de trouver la solution à notre échelle. On nettoie les océans un maillot à la fois en donnant une seconde vie à ces filets de pêche. L’intérêt du nylon, c’est qu’il est recyclable à l’infini sans perte de ses propriétés techniques", justifie Orlanne.  

Le circuit court

Autre cheval de bataille de la créatrice des Alcyonides : la logique du circuit court. Les maillots sont fabriqués en Italie, entre Milan et Venise et parcourent un nombre limité de kilomètres entre la production et la vente. "Nos maillots parcourent moins de 400 kilomètres de l’étape du tissu à la livraison à notre entrepôt à Chambéry. Le tissu est récupéré et conçu en Italie. Aujourd’hui, un vêtement issu de l’industrie de la mode parcourt environ 40 000 kilomètres. L’idée pour nous est de proposer une mode écoresponsable cohérente avec des matières recyclées et une logique de km 0", explique l’entrepreneuse. 

Pour créer son entreprise, Orlanne a su s’entourer de professionnels. Elle a rapidement été suivie par Iterra, un incubateur et accélérateur de start-up, au centre d’innovation UTC de Compiègne, spécialisé dans la bio économie. Elle y a trouvé conseils et informations précieuses pour créer son entreprise. "Quand je me suis lancée, j’étais seule dans mon salon et cet accompagnement a débloqué énormément de portes et notamment coté financement et subventions. Cela m’a permis de passer à la vitesse supérieure sur mon projet. Si j’ai un conseil à donner c’est de s’entourer tout de suite. Il existe des dispositifs pour les entrepreneurs et tout le monde n’ose pas franchir le pas", explique Orlanne.

Pour éviter la surproduction, les maillots de bain Les Alcyonides sont fabriqués en petite série. Ils sont proposés à la vente dans certains magasins, à Amiens, à Cannes, à Trouville, en Italie et sur le site les alcyionides.com.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Orlanne Crauet invitée de l'émission Hauts féminin ©France Télévisions

Retrouvez l'intégralité de l'émission Hauts féminin avec Orlanne Crauet ci-dessus et les autres épisodes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité