Repas de fêtes : comment concilier diététique et plaisir ?

Prendre quelques kilos, c’est ce que l’on redoute avec cette succession de repas de fêtes. Ce n’est pas une raison pour bouder son plaisir. En fait, la plupart des produits traditionnels sont conformes à la diététique s’ils sont bien gérés. Mathilde Desanlis-Pidoux, diététicienne nous donne des conseils dans #Hauts féminin.

Pour beaucoup, un repas de fêtes est incompatible avec une alimentation diététique et pourtant, c'est tout à fait possible de faire rimer Noël avec légèreté ! Que vous soyez en train de compter des calories par repas ou que vous ayez décidé de réduire les glucides, les possibilités de recettes festives sont nombreuses, de la mise en bouche jusqu'au dessert. On peut manger gourmand et diététique. Les mets de fête comme le foie gras, le saumon ou les fruits de mer regorgent de bonnes vertus nutritionnelles.

durée de la vidéo : 00h13mn00s
Concilier plaisir et diététique dans Hauts féminin avec Mathilde Desanlis-Pidoux diététicienne ©France Télévisions

Retrouvez notre émission Hauts féminin ci-dessus consacrée aux repas de fêtes avec Mathilde Desanlis-Pidoux, diététicienne.

Des amuse-bouche sans pâte

On peut éviter les toasts faits avec du pain en réalisant par exemple des tartelettes de butternut au chèvre et miel, des rondelles de pomme au thon et céleri ou encore des feuilles d'endives garnies de bleu et de noix. La betterave est également une bonne alternative avec des étoiles au fromage frais ou en gaspacho.

J'accompagne mes plats de légumes

Pour le plat, qu'il soit composé de viande ou de poisson, les légumes doivent être présent sur nos tables de fête. Parce qu’ils apportent des fibres, des sels minéraux, des vitamines et surtout facilitent la digestion.

On peut y trouver :

  • De la purée de céleri, brocolis, patate douce, butternut ;
  • Du butternut en forme de paillasson ;
  • Une tajine de légumes d’hiver aux épices : carottes, navets, topinambours, panais, potimarrons, marrons.

Le desserts de Noël

On ne peut pas imaginer un repas de fête sans dessert. Celui-ci apporte la touche sucrée indispensable à l’équilibre gustatif du repas. Il n’est cependant pas utile d’en faire trop. Des fruits frais découpés, un café ou thé gourmand peuvent être suffisants pour marquer la fin du repas. Si l'on préfère la bûche traditionnelle, misez sur une bûche aux fruits. En effet, la mousse de fruits peut tout à fait remplacer la crème au beurre, puisqu'elle présente une texture similaire mais est beaucoup moins calorique. Ou en misant sur une chantilly de coco réalisée à base de crème de coco.

Entre les fêtes

Il est préférable de manger léger au repas qui précède le dîner de fêtes (protéines maigres, légumes et un petit peu de féculent). On va éviter de surajouter de la difficulté à notre système digestif et laisser notre corps assimiler ces repas copieux, et donc jeûner sur le repas suivant ou se contenter d'un bouillon ou d'un repas très léger. On reprend son rythme alimentaire classique en intégrant bien des fruits et légumes. On n’oublie pas de bien s’hydrater par des tisanes, des bouillons de légumes, de l’eau. On fractionne ses friandises de Noël... Jusque Pâques !

Les fêtes, c’est l’occasion de se retrouver en famille ou entre amis, autour de bons repas copieux et surtout de se faire plaisir, consommez joyeusement sans culpabilité, ni remords.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité