• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Somme : à Saint-Sauveur, un championnat de France récompense les meilleurs chiens de sauvetage

Gade, un terre-neuve, est entraîné à sauver des gens de la noyade. / © Valentine Leboeuf/Hauts-de-France
Gade, un terre-neuve, est entraîné à sauver des gens de la noyade. / © Valentine Leboeuf/Hauts-de-France

Le championnat de France de sauvetage canin s'est déroulé à Saint-Sauveur, près d'Amiens, ce 16 septembre. Pour sa 12e édition, ce concours avait pour la première fois lieu en Picardie, avec 19 chiens concurrents. Nous avons suivi un terre-neuve, la race emblématique de la compétition.

Par V.P. avec Valentine Leboeuf

"Le chien ! Au secours !" Dans l'eau de la base nautique de Saint-Sauveur (Somme), un plongeur simule la noyade. Aussitôt, Gade, une chienne de race terre-neuve, plonge dans le plan d'eau, munie d'une bouée. Ce 16 septembre, le bassin samarien accueille le championnat de France de sauvetage canin.

Gade est âgée de 6 ans et demi et pèse 42 kilogrammes. Cette chienne s'entraîne toutes les semaines depuis un an pour réussir les quatre épreuves de sauvetage en eau douce du championat. "C'est une race qui a dans ses racines le sauvetage. Il était utilisé par les marins à Terre Neuve [au Canada, NDLR]," précise Jean-Paul  Roussel, le propriétaire de Gade.
 

Ne pas faire vite, faire bien

Les épreuves consistent à ramener le plongeur inerte sur le bateau, à lui apporter une bouée lors d'une deuxième simulation, puis à tracter un bateau pneumatique à la dérive. "Ce ne sont pas des épreuves de vitesse. On ne demande pas au chien d'aller vite, on lui demande de faire bien, souligne l'un des juges, Stéphane Linqué. On regarde le saut du chien - s'il y va instinctivement, s'il va directement à l'objectif, s'il s'y reprend à plusieurs fois, s'il fait mal au plongeur. Tout ça, on en tient compte dans la note."
 
Surveillée par son maître, Gade doit tracter un pneumatique jusqu'au rivage pour la troisième épreuve. / © Valentine Leboeuf/France 3 Hauts-de-France
Surveillée par son maître, Gade doit tracter un pneumatique jusqu'au rivage pour la troisième épreuve. / © Valentine Leboeuf/France 3 Hauts-de-France


En eau douce, le sauvetage s'avère plus difficile qu'en eau de mer, puisque le chien n'est pas poussé par le sel. Le public, massé sur les bords du plan d'eau pour l'occasion, est admiratif. "C'est impressionnant de voir des chiens sauver des gens," témoigne une jeune fille.
 

Une victoire symbolique

Douze races sont autorisées à participer au championnat de France de sauvetage canin. Les chiens doivent passer deux épreuves de sélection en amont et la victoire est symbolique.

"Même si le chien est sacré champion de France, ça ne lui donne pas plus le droit d'accéder à une plage. Le rôle de sauvetage réel est laissé à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM)," rappelle Marie-Hélène Bernaux, organisatrice du championnat et présidente du club Aquatic club canin

En 2017, Gade avait raté une épreuve. Ce 16 septembre, elle a remporté les quatre ! Mais elle ne totalise que 88 points sur 100 et termine 8ème de la compétition.

C'est Jedi de la pierre noire étoilée, un Golden Retriever breton du club de Plouézec (22) Les chiens d'eau du Goélo, qui est champion de France 2018.


Notre reportage à Saint-Sauveur (Somme)

Somme : à Saint-Sauveur, un championnat de France récompense les meilleurs chiens de sauvetage
Reportage : Valentin Leboeuf et Nicolas Corselle. Montage : Fabien Desgardins. Intervenants : Jean-Paul Roussel, maître de Gade; Stéphane Linqué, juge; Marie-Hélène Bernaux, organisatrice du championnat et présidente du club Aquatic club canin.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus