Tourisme et handicap : une barque adaptée pour permettre aux personnes en fauteuil roulant de visiter les hortillonnages d'Amiens

Les hortillonnages, troisième lieu touristique le plus visité à Amiens (Somme), seront bientôt accessibles à toutes les personnes en fauteuil roulant. Une action supplémentaire dans une ville qui a été labellisée "Destination pour tous", en 2019.

Pour Stéphane Larivière, en fauteuil depuis un an, visiter les hortillonnages nécessite une certaine organisation : “Il faut que je sois accompagné de mon épouse. Je descends moi-même avec mon fauteuil, mais la pente est raide. Ensuite, des personnes m'aident à monter dans la barque et gardent mon fauteuil.” 

Les hortillonnages bientôt accessibles à tous  

Dès cet été 2024, il pourra monter à bord d’une barque adaptée aux personnes à mobilité réduite. L’association des hortillonnages a confié sa construction à Florian Carpentier, charpentier picard. 

Cette barque ergonomique devrait coûter environ 50 000 euros. “Nous voulons faire plaisir à tout le monde, explique Jean-François Houriez, guide-batelier. Quand la personne ne pouvait pas se lever, ce n'était pas possible pour nous de la mettre dans d'anciens bateaux. Ce nouveau bateau sera adapté pour mettre la personne et son fauteuil, sans qu’elle ait à se lever.” 

Amiens, ville labellisée 

Il y a cinq ans, Amiens est la première ville française à avoir décroché la médaille d'or du label “Destination pour tous.”

Sans en dévoiler tous les détails, Martine Roy, adjointe au maire d'Amiens en charge du pacte pour le bien vivre et l'accessibilité, assure que la zone touristique accessible va être étendue : "On souhaite pouvoir faire un continuum entre les hortillonnages par exemple et une autre partie de la ville. On pourrait ainsi rendre accessible des bâtiments qui ne le sont pas jusqu'à présents." 

Pour cela, la municipalité prévoit un budget de plus de 2 millions d’euros entre 2024 et 2026. 

Un réseau de transports à adapter 

Frédéric Tondellier, non-voyant, se déplace dans les rues d'Amiens avec une canne connectée. En tant que référent accessibilité au sein de l'association Valentin-Haüy Somme, il note de nombreuses améliorations dans le centre-ville d'Amiens : "Il y a par exemple des feux sonores, à Amiens sud, qui viennent d'être installés. Ils peuvent être déclenchés grâce à une application sur le téléphone portable."

Dans le centre, si l'on veut visiter à pied, c'est faisable", approuve Christine Trepte, représentante APF-France handicap dans les Hauts-de-France. Elle déplore toutefois un manque de mobilité : Si j’ai besoin d'un transport, là ça devient compliqué. À notre connaissance, il n'y a aucun taxi accessible. Pour une personne qui arrive à la gare, il reste le bus ou à pied, si ce n'est pas loin.”

Ces bénévoles rappellent que depuis une loi de 2005, tout établissement recevant du public doit être accessible à tout type de handicap.

Avec Noémie Furling / FTV

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité