Violences conjugales : pendant le confinement, l'association AGENA reste mobilisée à Amiens

Pendant le confinement, l'association AGENA, qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale à Amiens, continue d'agir.
Pendant le premier confinement, le nombre de signalement pour violences conjugale avait fortement augmenté
Pendant le premier confinement, le nombre de signalement pour violences conjugale avait fortement augmenté © FTV
"Pendant le premier confinement, de nombreuses femmes pensaient que tout était fermé... Cette fois-ci, on prend les devants pour assurer les victimes qu'elles peuvent être accompagnées pendant ce reconfinement", explique Gwënaelle Leroy, directrice de l'AGENA. 

Cette association amiénoise accompagne tout au long de l'année les femmes victimes de violences conjugales. Pendant le premier confinement, de mars à mai, le nombre de signalement pour violences conjguale a explosé. 

Augmentation des signalements pendant le confinement

Selon un rapport du gouvernement sur les violences conjgales pendant le confinement, 44 235 appels ont été recensés au 3919, le numéro d'urgence, entre le 16 mars et le 10 mai. 15 000 d'entre eux ont été pris en charge. 

"Cette année, on a observé une augmentation des signalement de 15%"déplore Gwënaelle Leroy. Avec le reconfinement, les associations redoutent une nouvelle explosion des violences.
 
L'AGENA fait partie du réseau départemental en faveur des victimes des violences sexistes et sexuelles. Elle travaille main dans la main avec d'autres associations comme le CIDF, centre d'information sur les droits des femmes, mais aussi avec la police et la justice. "On essaye de rediriger au mieux les victimes vers l'interlocuteur adéquat, explique Gwënalle Leroy. Nous on accompagne les victimes pour les héberger ou les reloger en toute sécurité".
 
Les numéros à contacter en cas d'urgence
  • En cas de danger, Gwenaëlle Leroy recommande d'appeler directement la police au 17
  • 3919 : le numéro d'écoute national  pour les femmes victimes de violence
  • 115 : le numéro d'urgence-aide sociale. Il redirige vers les associations
  • 0322520952 : le numéro de l'association AGENA
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence conjugale société