• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Au mois de mars, les comptages de gibiers sont de retour dans la Somme

La "battue à blanc" se fait sans fusil mais avec un calepin et une carte IGN, pour compter le gibier. / © France 3 Picardie
La "battue à blanc" se fait sans fusil mais avec un calepin et une carte IGN, pour compter le gibier. / © France 3 Picardie

Chaque année au mois de mars, les chasseurs de la Somme organisent des "battues à blanc". Ces battues se pratiquent sans fusil. Elles permettent de connaître la population de l'espèce avant la période de reproduction, afin de préparer la future saison.

Par Camille Di Crescenzo

À l'approche du printemps, la période de reproduction des petits et grands gibiers arrivent à grands pas. Chaque année, la fédération départementale des chasseurs de la Somme organisent des "battues à blanc". Celles-ci se pratiquent sans fusil mais avec un calepin et une carte IGN.
Ces comptages concernent essentiellement le lièvre commun et la perdrix grise. Ils ont pour objectif de calculer la densité de population aux 100 hectares et d'estimer l'évolution des effectifs reproducteurs au sortir de l'hiver.

On n'est pas là pour faire du chiffre ...(Hubert Séré)

Ces observations permettent de connaître la densité de population de l'espèce avant la période de reproduction. À partir d'un certain chiffre, la fédération des chasseurs va pouvoir conseiller de prélever ou pas le gibier dans certains secteurs. Elle établira une cartographie précise des zones de chasse.
À la fin de l'été, quand les moissons sont terminées, de nouvelles observations seront réalisées pour regarder la qualité de la reproduction. À partir de ces données, la fédération établira un plan de chasse précis pour la prochaine saison.
 

Des battues ouvertes à tous


La méthode de ces "battues à blanc"consiste à effectuer des traques avec d'un côté les rabatteurs, de l'autre les traqueurs. "On part avec une carte IGN et avec une montre réglée pour tous les participants, à la même heure" explique Hubert Séré de la fédération des Chasseurs de la Somme. Chacun est muni d'un carnet et doit tout noter scrupuleusement. "On compte les animaux sur le côté droit précise Hubert Séré, on va noter l'heure d'observation. On essaie de les identifier et de définir leur direction et le sens de leur fuite".
 

Comptages du petit et gros gibier


Plusieurs battues sont organisées. Certaines se font en plaine pour le petit gibier, d'autres en forêt ou dans les bois pour le grand gibier. Tout le monde peut participer aux sorties, il suffit de bien se chausser.

Planning des comptages du petit gibier
  • Vendredi 8 mars : rendez-vous à Arry à 8h30 à la salle des fêtes. Une vingtaine d'élèves du lycée de la Baie de Somme participeront à la battue.
  • Mardi 12 mars : rendez-vous à 9h30 à la salle des fêtes de Croix-Moligneaux. 50 élèves du collège de Conty seront présents.
  • Vendredi 29 mars : rendez-vous à 8h30, ferme de M. Ramery à Abbeville avec une vingtaine de lycéens de la Baie de Somme.
Planning des comptages du grand gibier
    • Mercredi 20 mars à Estrées-sur-Noye
    • Jeudi 21 mars à Toutencourt

    Sur le même sujet

    Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

    Les + Lus