Coronavirus - Un agriculteur de la Somme échange des poireaux contre un don pour la recherche contre le Covid-19

Depuis fin avril, les Jeunes Agriculteurs d’Hornoy le Bourg et Oisemont proposaient de ramasser gratuitement des poireaux destinés à être détruits. Face à l’engouement, ils demandent désormais une petite participation. Les bénéfices seront versées à la recherche contre le Covid-19.

En une demi-journée, près d'une centaine de personnes sont venues arracher les poireaux.
En une demi-journée, près d'une centaine de personnes sont venues arracher les poireaux. © Jeunes Agriculteurs Hornoy-Oisemont
Trop gros pour être vendus. Un agriculteur de la Somme, qui préfère rester anonyme, s'apprêtait à broyer ses poireaux. Plutôt que d'en arriver à cette extrêmité, il a décidé de les donner en proposant aux personnes intéressées de venir les arracher dans son champ, situé entre Hornoy le Bourg et Camps en Amiénois.
Une initiative relayée sur la page Facebook des Jeunes Agriculteurs Hornoy-Oisemont."Je voulais mobiliser les personnes du secteur et que ça fasse des heureux" confie Agathe, la fille de l'agriculteur à l'initiative de l'opération. "Avec les intempéries de cet hiver, on n'a pas pu finir d'arracher les poireaux. Ils ne sont plus aux normes parce qu'ils sont trop gros pour être vendus en grande distribution. On avait réussi à arracher 1 ha et demi. Il reste encore 1 ha".

Plus d'une centaine de personnes se sont déplacées en une après-midi. Face au succès de l'opération, Agathe et le syndicat des Jeunes Agriculteurs Hornoy-Oisemont, dont elle est membre, demandent désormais "participation du montant que vous souhaitez" aux personnes venues ramasser les poireaux. 
"Avec Natan Martin, on a voulu mettre en place une cagnotte pour donner à une association pour la recherche contre le Covid-19. On se sent concernés parce que cette crise sanitaire nous a affaiblis dans toutes les productions et on souhaite sensibiliser les personnes à manger plus local et faire profiter de notre savoir-faire", souligne la jeune agricultrice.

"Manger local, c'est la devise de notre syndicat" explique Natan Martin, président de la structure cantonale des JA d'Hornoy le Bourg-Oisemont. "On voudrait rester local. Dans cette période de confinement, on a observé que beaucoup de personnes se sont rendues dans les marchés qui étaient encore ouverts et dans la vente directe. On espère que ça va continuer après. Cette donation aura contribué à redorer l'image de l'agriculture". 
 

Des visières de protection pour les EHPAD locaux


Cette donation vient s'ajouter à d'autres actions des JA d'Hornoy-Oisemont. Ils se sont mobilisés contre le Covid-19, en fabriquant des visières de protection avec une imprimante 3D. Ils ont déjà pu en donner une trentaine dans les EHPAD d'Hornoy le Bourg et d'Oisemont.
"On en a aussi distribué aux ambulanciers et infirmières du canton et aussi aux commerces de première nécessité. Moi, je suis céréalier. En mars, on était en plein semis, on n'aurait pas pu organiser cette opération. Aujourd'hui la période est plus calme, ce qui nous laisse le temps d'organiser les choses".

Attention ! il ne reste que quelques heures pour ramasser les poireaux. L'opération prendra fin à 17h30 ce vendredi 1er mai. Le propriétaire de la parcelle doit semer son maïs. "S'il attend plus longtemps, il ne pourra plus semer" précise Natan Martin.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie solidarité société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter