Dans la Somme, vos frais d'hôtel en partie remboursés par le département : une offre alléchante pour stimuler l'économie

Le Conseil départemental de la Somme propose actuellement un remboursement à hauteur de 80 euros des dépenses hôtelières aux 10000 premières personnes qui présenteront une facture. Une mesure destinée à donner un coup de pouce aux professionnels du secteur tout en valorisant l'image de la Somme.

Pour aider les professionnels de l'hôtellerie, le Conseil départemental de la Somme offre 10000 chèques de 80 euros pour rembourser des nuitées dans le département.
Pour aider les professionnels de l'hôtellerie, le Conseil départemental de la Somme offre 10000 chèques de 80 euros pour rembourser des nuitées dans le département. © L.Pénichou/FTV

"Sans conditions? Vous êtes sûre? " La mesure votée en début d'année par le Conseil départemental de la Somme surprend jusqu'aux professionnels eux-mêmes tant elle semble attractive.

Il faut dire que les critères retenus pour bénéficier d'un remboursement à hauteur de 80 euros des dépenses sont relativement simples : rester au moins deux nuits consécutives dans un hébergement touristique, dépenser au moins 80 euros et effectuer sa réservation dans un camping, un gîte, une chambre d'hôte ou un hôtel. Il suffit ensuite de fournir une facture et un RIB sur une plateforme dédiée et le tour est joué. 800000 euros ont été alloués à cette mesure qui restera en vigueur tant que 10000 dossiers n'auront pas été déposés.

"Dans le premier plan de relance, en mars dernier, nous avions fléché 765000 euros sur la communication d'image pour augmenter l'attractivité du département, explique le président du Conseil départemental, Stéphane Haussoulier. Cette fois, c'est de l'argent concret injecté dans l'économie. "

Le Département a souhaité aider les professionnels de l'hébergement impactés par la crise sanitaire, tout en ciblant aussi les autres acteurs du tourisme local, pariant sur le fait que les visiteurs profiteront de cette économie pour se faire plaisir au restaurant ou se rendre dans un site touristique.

Une offre limitée au 30 juin 

L'offre est en vigueur jusqu'à la fin du mois de juin, mais le président du Conseil départemental précise que si l'enveloppe n'était pas consommée, la mesure serait reportée en septembre/octobre car l'idée est bien de donner un un élan économique lors de périodes qui ne sont pas déjà prises d'assaut.

À Cayeux-sur-Mer, la propriétaire de l'hôtel Les Galets Bleus salue l'initiative, même si ses clients ne semblent pas informés. "La Baie de Somme est déjà bien prisée, les gens viennent de plus en plus, et ils ont envie de sortir, mais ça peut donner un coup de pouce", estime Dorothée Achard.

Si la gérante est informée, les clients de l'Hôtel de la baie de Somme, situé au Crotoy, ne semblent pas non plus connaître la mesure. Après 6 mois de fermeture pour l'établissement, cette mesure est néanmoins appréciée : "Plus on a de demandes, mieux c'est, et en plus, ce n'est que le début, précise Laeticia Le Bail. Nous venons de reprendre".

Avec la limite des 10 kilomètres, peu de dossiers ont en effet été déposés jusque-là. Stéphane Haussoulier espère néanmoins que la mesure aura des retombées sur tout le territoire : "La baie de Somme est déjà favorisée, mais je compte beaucoup sur cette mesure pour faire connaître l'ensemble du département", explique-t-il.

À Amiens, le gérant de l'hôtel Le Prieuré, qui ne connaissait pas l'initiative, est enthousiaste : "C'est une super mesure ! Dommage qu'on ne communique pas davantage dessus". Et d'ajouter : "Certes, les week-ends sont prisés mais de manière générale, on est loin de faire 100% de taux d'occupation donc toute aide est bonne à prendre ! "

Pour les visiteurs aussi, cette mesure devrait être perçue comme une aubaine. Habitants de la Somme, touristes en provenance d'un autre département français ou même de l'étranger, quel que soit son portefeuille, chacun pourra tenter sa chance... et croiser les doigts pour que le nombre de 10000 dossiers ne soit pas encore atteint.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie crise économique baie de somme