Cet article date de plus de 3 ans

Des écoles de la Somme occupées la nuit pour protester contre la future carte scolaire

Dès 16h30 et la fin des cours ce lundi, les parents d'élèves de 14 écoles de la Somme ont décidé de passer la nuit dans les salles de classe pour protester contre la future carte scolaire.
© France 3 Picardie

A l'origine de cette mobilisation, la FCPE de la Somme : "lors d'une réunion avec le collectif des parents d'élèves, nous avons réfléchi à une forme de protestation, explique la FCPE 80. Nous leur avons proposé cette nuit des écoles et ça leur a plu. On avait déjà fait ça en 2010".


Dès lors, dans la nuit de lundi à mardi, une quinzaine d'écoles élémentaires du département seront occupées par les parents d'élèves. Ces écoles figurent dans la liste des 45 établissements qui pourraient voir une classe supprimée à la prochaine rentrée. Une mobilisation ouverte à tous, notamment les élus, qui a pour but de "sensibiliser les parents qui ne sont pas encore engagés dans la lutte pour sauver des classes et évidemment d'attirer l'attention sur ces écoles."



La FCPE espère une rallonge de postes de la part du ministère. Un courrier a été envoyé au ministère de l'Education Nationale dans ce sens. Le premier jet de la carte scolaire 2018 dans la Somme prévoyait la fermeture de 63 classes. Un chiffre revu à la baisse depuis par le Rectorat et qui aujourd'hui de 45.



Initialement programmé le 15 février mais reporté, le prochain Conseil départemental de l'Education National devant arrêter définitivement la prochaine carte scolaire dans la Somme est prévu le 23 février.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société