• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les jeunes sapeurs-pompiers de la Somme en compétition en Suisse

Les jeunes Samariens ont livré une prestation de qualité lors des 22èmes jeux internationaux du CTIF / © Yann Jacob
Les jeunes Samariens ont livré une prestation de qualité lors des 22èmes jeux internationaux du CTIF / © Yann Jacob

Une équipe de jeunes sapeurs-pompiers issus de cinq école de la Somme avait fait le déplacement à Martigny, en Suisse, pour représenter la France aux 22ème jeux internationaux du Comité technique international de prévention et d'extinction du feu.

Par Boris Granger

Près de 600 jeunes, 56 équipes pour 25 nations représentées : les 22èmes jeux internationaux du Comité technique international de prévention et d'extinction du feu (CTIF) se déroulaient ce jeudi 18 juillet à Martigny en Suisse.

Une semaine de folie

Pour représenter la France, deux équipes avaient fait le déplacement. L'une d'entre elles, formée de jeunes sapeurs-pompiers mobilisés dans les écoles d'Albert, Corbie, Amiens, Bray-sur-Somme et Moreuil, a livré une performance tout à fait honnête durant les deux épreuves qui constituent la compétition. En attendant le classement définitif publié samedi, les Samariens vont pouvoir échanger avec les jeunes venus d'autres pays.
 
Moment convivial autour d'un repas / © Robert Radke
Moment convivial autour d'un repas / © Robert Radke

"Grand soleil et 30° tous les jours : c'était une semaine de folie", se réjouit Robert Radke, coach depuis les jeux de 2007 organisés à Revinge en Suède. Et le public ne s'y était pas trompé : près de 6.000 spectateurs avaient fait le déplacement : des Suisses curieux, mais surtout des supporters venus des différents pays représentés.
 
Ces jeux internationaux ont lieu tous les deux ans pour les jeunes et tous les quatre ans pour les adultes. Âgés de 11 à 16 ans les participants sont répartis en équipes masculines et féminines. Les pays représentés sont membres du CTIF, principalement européens, même si cette année le Japon avait fait le déplacement.

Encourager la coopération internationale

La compétition consiste en deux épreuves. La première est une sorte de course d'obstacle sur la thématique de la lutte contre le feu. Les concurrents doivent assembler des tuyaux, faire des nœuds, le tout le plus rapidement possible. La seconde est une course de relais plus classique, mais en tenue de pompier. "Notre équipe a réalisé deux parcours sans faute, explique Robert Radke. Cela devrait nous amener en milieu de tableau."
 
La première épreuve consistait en une course d'obstacles où les participants devaient assembler des tuyaux ou encore faire des nœuds / © Wilfried Hermez
La première épreuve consistait en une course d'obstacles où les participants devaient assembler des tuyaux ou encore faire des nœuds / © Wilfried Hermez

Le CTIF a été fondé à Paris en 1900 afin d'encourager la coopération internationale. Il organise depuis les années 1960 des jeux internationaux destinés à promouvoir l'échange entre les pompiers de ses 36 pays membres, et depuis le milieu des années 1970 une édition pour jeunes sapeurs-pompiers.

L'objectif commun de la manifestation est d'inciter les nations qui ne sont pas encore membres du CTIF à rejoindre l'organisation afin de renforcer les échanges et de progresser ensemble. "C'est bon pour l'Europe", estime Robert Radke. Le message principal qu'il entend transmettre à son équipe est, quant à lui, simple : "les sapeurs-pompiers, comme le feu, ne connaissent pas de frontières".

 

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus